Mercato - PSG : le Barça joue un vilain tour à Campos pour une pépite à 5M€ !

Cher Ndour (18 ans), Xavi Simons (20 ans), Kang-in Lee (22 ans), Manuel Ugarte (22 ans)… Cet été, le Paris Saint-Germain a clairement décidé de jouer la carte de la jeunesse sur son mercato.

Outre ces arrivées qui ont déjà été officialisées les noms d’autres jeunes talents circulent également dans la capitale. On pense par exemple à l’ailier de l’Olympique Lyonnais Bradley Barcola (20 ans), valorisé à 50 millions d'euros par son club, au talent ghanéen de Nordsjaelland, Ernest Nuamah (19 ans), mais aussi, si on regarde chez les joueurs encore plus jeunes, au milieu offensif Noah Darvich (16 ans).

Campos y tenait beaucoup

Vainqueur de l’Euro U17 en juin dernier avec l’Allemagne après avoir battu l'équipe de France en finale (0-0, 5-4 tab), le jeune talent a brillé durant le tournoi, marquant 2 buts et délivrant 4 passes décisives en 6 matchs. Sur le départ à Fribourg, il a suscité l’attention du conseiller sportif parisien Luis Campos, qui aurait rencontré son représentant Héctor Peris à plusieurs reprises, expliquait le mois dernier le site spécialisé Culture PSG. Des efforts qui resteront vain…

Ce vendredi, le journaliste du Guardian, Fabrizio Romano, révèle en effet que le natif de Fribourg, convoité également par Arsenal et le Bayern Munich, va rejoindre le FC Barcelone ! D’après notre confrère, un accord a été trouvé entre les différentes parties et tout est en place pour un transfert à 3 millions d’euros plus 2 millions d’euros de bonus éventuels. Il s’agit d’un montant important pour un joueur aussi jeune, né en 2006, mais cette somme témoigne de toute la confiance que les Blaugrana portent dans le potentiel de l’Allemand. Avec les formateurs de la Masia pour continuer à façonner son talent brut, le joueur pense avoir fait le bon choix. Mais tout n’est pas perdu pour le PSG et rien n’empêche un éventuel revirement à l’avenir, à l’exemple de Xavi Simons, passé du Barça à Paris en 2019.

Romain Lantheaume
Au fond, je ne sais pas si ce que je préfère c’est le foot ou l’écriture. Une chose est sûre, je n’imagine pas l’un sans l’autre ! Mon cœur penche pour l’OGC Nice mais rien ne me fait autant vibrer que le foot africain.