OM : un supporter raconte la réunion explosive

L’OM vit une crise profonde depuis la réunion qui a réuni les responsables des associations de supporters et les dirigeants, lundi. Un participant a révélé le contenu des discussions lors de ce rendez-vous.

Marseille a basculé dans sa face sombre. En quelques heures, le club olympien est passé d’un début de saison mitigé à une crise profonde qui pourrait aboutir au départ de ses hommes forts, Pablo Longoria et Javier Ribalta. Les chefs de supporters exigeraient leur démission, sous peine de déclencher la guerre. Les deux Espagnols se sont mis en retrait.

« Pas de menaces, juste un coup de pression, comme on sait le faire à Marseille… »

Un participant à la réunion, côté supporter, a décrit la scène pour La Provence : « Il n’y a pas eu de menaces de mort comme on a pu l’entendre, sûrement pas ! Juste un coup de pression comme on sait le faire à Marseille. On a évoqué plusieurs choses, dont la gestion des cas (Steve) Mandanda et (Dimitri) Payet, mais aussi ceux de (Matteo) Guendouzi et (Alexis) Sanchez. On a parlé du début de saison, de la mauvaise qualité du jeu, aussi, et de certains dossiers, comme les problèmes avec les féminines et le centre de formation. Et on a reproché à (Pablo) Longoria la politique sportive du club, mais aussi de se gaver sur le dos de l’OM, de faire manger ses amis en les mettant en place, de prendre des sous sur les transferts… Là, il a répondu : ’Si vous pensez que j’ai pris 1 euro, je quitte le club’. Il était blanc comme un linge, on aurait dit un petit garçon en train de se faire gronder par des adultes et les autres n’ont pas bronché. Il n’a pas compris qu’en tant que président, il doit imposer son autorité et nous dire de rester à notre place. Au lieu de ça, il tremble… », a-t-il déclaré.

Des propos qui illustrent la fracture entre les leaders des groupes de supporters et les dirigeants. La question est maintenant de savoir si les chefs en question représentent bien l’ensemble des virages du Stade Orange Vélodrome, ce qui ne paraît pas évident à la vue des réactions sur les réseaux sociaux. Mais cela n'arrêtera peut-être pas des responsables qui ont eu la tête de nombreux dirigeants depuis la fin des années Tapie.

Aux dernières nouvelles, Marcelino va bien quitter le club, tandis que les dirigeants ont pris du recul pour mûrir leur décision. L’OM pourrait bientôt perdre Pablo Longoria, son président le plus jeune, mais probablement pas le moins talentueux de sa longue histoire.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store