Une distinction invraisemblable pour Giroud !

Arrivé à Clairefontaine dans la journée pour retrouver ses compères de l'équipe de France, Olivier Giroud sort d'un week-end particulier avec le Milan AC, après avoir terminé la rencontre face au Genoa au poste de gardien de but.

Pour une place de titulaire dans le onze de départ de Didier Deschamps face aux Pays-Bas et à l'Écosse, Olivier Giroud ne devrait pas être en concurrence avec Mike Maignan ou Brice Samba, mais bien avec des joueurs comme Marcus Thuram ou Randal Kolo Muani. La question méritait tout de même d'être posée au vu de la récente prestation de joueur de l'AC Milan en tant que gardien de but lors de la fin de match sur la pelouse du Genoa (0-1).

Après l'exclusion de son compatriote, Giroud a pris sa place dans la cage lombarde et a été l'auteur d'une sortie de haute volée pour permettre aux siens de conserver les trois points. Après la rencontre, l'ancien du MHSC était revenu sur sa folle soirée : “Je n’ai jamais vécu ça de ma carrière. J’ai fait un grand arrêt. C'est presque comme un but. Je vais encadrer ce maillot“, avait-il lancé à Sky Italia.

La Serie A met Giroud à l'honneur

Son arrêt ayant fait le tour de la planète football, le championnat italien n'a pas hésité à mettre en avant la performance du Français en le nommant dans l'équipe type de la 8ème journée… au poste de gardien ! Le compte Twitter de la Serie A a titré “Trouver l'intrus“.

Ce précieux succès a en tout cas permis aux Rossoneri de prendre la tête du championnat avec deux points d'avance sur le rival Intériste, tenu en échec à domicile par Bologne (2-2). Dans un rôle plus avancé depuis le début de la saison, Olivier Giroud a inscrit 4 buts et délivré 3 passes décisives en 8 titularisations toutes compétitions confondues.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.