Barça : à une semaine du Clasico, Laporta accuse les Madrilènes !

Le président du FC Barcelone, Joan Laporta, a tenu un discours offensif envers son rival madrilène, alors que le Clasico en Liga se profile, samedi prochain (16h15).

Ouvrant l'assemblée générale du Barça ce samedi, le dirigeant espagnol de 61 ans a abordé plusieurs sujets, dont la santé financière du club catalan, qui espère être actif lors du prochain mercato hivernal : “On travaille beaucoup et bien pour continuer de retourner la situation qu'on a trouvée en arrivant en mars 2021. (…) Nous trouvions une dette de 1,350 millions, la plupart à court terme, et des fonds propres négatifs. Nous avons pris des décisions courageuses, et nous sauvons le club de la tragédie”.

Se vantant d'avoir amélioré “les chiffres” dans “tous les secteurs d'activité” du club, Joan Laporta a ensuite fait le point sur l'affaire de corruption, dite affaire Negreira. Selon le président, “ils nous attaquent parce que nous allons bien à nouveau”. La “campagne” de presse a été menée “pour abîmer notre image”.

Et selon le chef du FC Barcelone, qui affirme que le club “sera déclaré innocent” devant la justice, le responsable est tout désigné.

L'environnement du Real Madrid pointé du doigt

Pour Joan Laporta, le coupable se trouve dans la capitale espagnole : “Quand je parle de madridisme sociologique, c'est évident. Le pouvoir politique, médiatique, financier, et même sportif. Lors de mon premier passage (au Barça), j'avais battu le madridisme sociologique avec des titres, le jeu reconnu dans le monde. Ce madridisme sociologique n'était pas bien quand nous dominions. Maintenant qu'ils voient que le président qui les a battu est revenu, que Xavi qui les dominait lorsqu'il était joueur est entraîneur, qu'il remet le Barça sur des rails, ils nous attaquent. Nous avons une équipe qui veut marquer une époque. J'ai de mauvaises nouvelles pour les Madrilènes. Nous allons refaire le meilleur Barça de l'histoire, que cela soit bien clair”.

Une sortie pleine de confiance, et agressive envers le Real Madrid et son environnement, qui enflamme déjà le Clasico, prévu samedi prochain.

Maxime Brun
Rédacteur cinéphile et fan de l'OM, j'aime les numéros 10 et les jolies passes.