Lens favorisé par l’arbitrage contre le PSV ?

Le RC Lens et le PSV Eindhoven se sont séparés sur un score nul (1-1), ce mardi soir, en Ligue des Champions. Elye Wahi a répondu à Johan Bakayoko.

Après la rencontre, Franck Haise a mis l'égalisation de son équipe sur le compte d'une intuition remarquable : sur le point de remplacer l'attaquant tricolore, le coach a finalement changé d'avis, alors que l'ex-Montpelliérain se dirigeait pour sortir, à la 63ᵉ. Finalement, c'est Florian Sotoca qui a laissé sa place, et Elye Wahi a marqué un but deux minutes plus tard, à la 65ᵉ.

Une belle histoire, qui n'émeut guère Peter Bosz. L'entraîneur du PSV Eindhoven, passé par l'OL entre 2021 et 2022, estime plutôt que le RC Lens a surtout été avantagé par l'arbitrage lors de la rencontre.

Bosz se plaint de l'arbitre

Le Néerlandais a précisé sa pensée en conférence de presse d'après-match : “De nombreuses décisions ont été en faveur des défenseurs (lensois). Par exemple, Malik Tillman a eu du mal, mais il a également reçu des coups et n'a pas été protégé par l'arbitre. Dans la situation où Luuk de Jong est attrapé, il ne reste plus qu'un joueur, c'est donc carton rouge. Je suppose que nous serons mieux protégés à Eindhoven”.

Le match retour entre les deux formations aura lieu le 8 novembre.

Bosz regrette la victoire de Lens contre Arsenal

Peter Bosz a ensuite fait un autre reproche, plus indirecte cette fois-ci, aux Gunners d'Arsenal : “La victoire d'Arsenal à Séville ? C'est bénéfique pour nous. C'est dommage que Lens ait battu Arsenal ici. Pour nous, ce serait mieux si Arsenal gagnait tout sauf contre nous. Mais nous sommes toujours dans le coup”.

Le PSV Eindhoven est dernier du groupe, avec 2 unités, comme le FC Séville, 3ᵉ à la différence de buts – -1 pour le club espagnol, – 4 pour la formation d'Eredivisie. Lens est 2ᵉ, avec 5 points, quand Arsenal domine le groupe avec 6 unités.

Maxime Brun
Rédacteur cinéphile et fan de l'OM, j'aime les numéros 10 et les jolies passes.