“C’est de la corruption, du vol !”, quand Textor dégoupille

Quelques jours après les graves incidents ayant entraîné le report du duel entre l'Olympique de Marseille et l'Olympique Lyonnais, John Textor a connu une nouvelle soirée compliquée.

Depuis qu'il a repris l'Olympique Lyonnais fin 2022, les moments de bonheur sont rares pour John Textor. Sous le feu des critiques en raison de sa politique sportive, l'Américain est désormais à la tête de la lanterne rouge de Ligue 1, mais ne semble pas plus inquiet que cela, lui qui ne croit pas du tout à une descente des Gones en fin de saison, comme il l'avait confié avec un large sourire après la défaite face à Clermont.

La situation est plus agréable à Botafogo, autre club dont il est propriétaire. Leader du championnat brésilien, le club de Rio de Janeiro affrontait Palmeiras, deuxième, cette nuit. Alors que Botafogo menait 3-0, les hommes de Lucio se sont effondrés après avoir été réduits à 10, concédant un quatrième but à la 99ème minute. Après la rencontre, le propriétaire américain est complètement sorti de ses gonds.

“Ce championnat est devenu une blague”

Il n'y a pas carton rouge, ça change le match, peste John Textor. C'est de la corruption, du vol. S'il vous plaît, donnez-moi une amende, mais vous (Ednaldo Rodrigues, patron de la confédération brésilienne ndlr) devez démissionner demain matin. C'est ce qui doit se passer. Ce championnat est devenu une blague. Personne ne mérite ça. Les joueurs de Palmeiras ne veulent pas gagner de cette façon, nous ne voulons pas perdre de cette façon.

https://twitter.com/midiasoutbr/status/1719906119508722027?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1719906119508722027%7Ctwgr%5E0b9ec74d7de0c0ce86fb765dc00360cdecacd636%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Frmcsport.bfmtv.com%2Ffootball%2Fbotafogo-c-est-de-la-corruption-l-enorme-colere-de-textor-qui-demande-la-demission-du-patron-de-la-federation-bresilienne_AV-202311020271.html

Et l'homme d'affaires américain de conclure : “Cela fait cinq matchs d'affilée avec des erreurs contre Botafogo. Cela doit changer. Ednaldo, vous devez démissionner pour le bien du football. Mettez-moi des amendes, suspendez-moi, mais c’est mon stade, je serai toujours ici.

Après 31 journées, Botagofo demeure leader malgré cette défaite à domicile et compte désormais trois points d'avance sur son adversaire direct, avec un match de retard.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.