La DNCG sanctionne l’OM !

On pensait que seuls les Lyonnais seraient inquiétés par la DNCG, mais l'instance a également tapé sur les doigts de l'Olympique de Marseille, comme un communiqué l'a annoncé ce mercredi soir.

Voilà une mauvaise nouvelle supplémentaire pour les Olympiens. Dans une situation délicate sur le plan sportif avec une douzième place en Ligue 1, l'OM voit s'abattre une sanction venue de nulle part de la DNCG. Enfin de nulle part, pas exactement, puisque c'est après étude des comptes du club que le gendarme financier du football français a rendu son verdict : la masse salariale du club est encadrée.

Les dirigeants olympiens avaient pourtant reçu le feu vert de l'instance au moment de son passage au mois de juin, Pablo Longoria se félicitant même d'avoir rééquilibré les comptes du club avec l'aide de Stéphane Teissier. Dans la foulée de l'annonce, le club a réagi par l'intermédiaire d'un communiqué.

“Le meilleur résultat comptable de ces huit dernières saisons”

L'OM prend bonne note de la décision rendue par la DNCG. Auditionnée ce jour, la direction de l’OM a présenté un budget respectueux des règles de gestion les plus strictes et qui s’inscrit dans la pérennisation financière du club prônée par le président du directoire, Pablo Longoria. Le régulateur financier a apprécié cette présentation et a validé sans réserve les prévisions du club, permettant ainsi à l’équipe dirigeante de poursuivre sereinement la transformation du club dans le respect du cadre budgétaire.  Cette mesure s’inscrit dans la relation de confiance entre la direction de l’Olympique de Marseille et la DNCG, construite depuis plusieurs années et renforcée par la présentation du meilleur résultat comptable de ces huit dernières saisons“, peut-on notamment lire.

La DNCG garde donc un œil très attentif sur la masse salariale de l'OM, ce qui pourrait impacter le prochain mercato hivernal. Bien que les indemnités de mutations (les transferts) ne soient, quant à eux, pas encadré, Pablo Longoria ne pourra pas faire de folies, notamment en offrant des salaires démentiels à certains joueurs, à l'image de ce qui a été fait avec Pierre-Emerick Aubamayang, Jordan Veretout ou Joaquin Correa dans un passé récent.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store