OM : un consultant réclame le départ de Longoria !

L'Olympique de Marseille vit une saison compliquée et pourrait ne disputer aucune compétition européenne l'année prochaine. Le recrutement effectué par Pablo Longoria est notamment pointé du doigt.

La saison n'a pas été de tout repos pour Pablo Longoria. Le président olympien a été secoué par les groupes de supporters mi-septembre et les piètres résultats du club n'ont pas apaisé les tensions, en témoigne l'épisode de la banderole lors du Classico dimanche. Si l'OM est en mauvaise posture, Longoria a évidemment sa part de responsabilité, ce dernier ayant construit (et une nouvelle fois renouvelé) l'effectif cet été.

Dans l'After Foot, Kévin Diaz a estimé que le groupe manquait pourtant de talent. “Quand je vois le niveau de jeu de certains joueurs comme Ulisses Garcia, Faris Moumbagna, même Pape Gueye… Si ce sont des remplaçants ? Peu importe. Ce sont des joueurs qui ont été recrutés par l’OM, a lâché le consultant sur les ondes de RMC. Quand je vois qu’Amine Harit est titulaire indiscutable. Quasiment dépositaire du jeu de l’OM… Non ! Ounahi… Ce sont des joueurs qui sont beaucoup trop décevants. Bien sûr, le recrutement il y a une marge d’erreur énorme. Mais Vitinha par exemple, je n’y ai jamais cru. Et pourtant ça a été recruté. Je vais pas faire toute la liste, ça ne sert à rien. Il y a des réussites, mais il y a beaucoup trop d’échecs.

“Ça va être difficile de retourner la vapeur”

En ce sens, le consultant estime qu'il est sans doute temps pour l'OM, comme pour Pablo Longoria, de tourner la page. “Ça fait plusieurs semaines que je me dis que malgré l’excellent travail qu’a fait Pablo Longoria, il va peut-être falloir tourner la page, a-t-il estimé. Il y a aussi tout l’extrasportif autour de Longoria. Le tifo, la réunion du début de saison, etc. On sent qu’il y a moins de plaisir que dans ses premiers mois ou premières années avec l’OM. Ça va être très difficile pour Pablo Longoria et son équipe de retourner la vapeur pour que l’OM parte sur une feuille blanche l’été prochain. Même pour lui ça va être difficile. J’ai l’impression qu’il a besoin d’une nouvelle aventure. Et même s’il faut repartir dans une sempiternelle reconstruction, il le faut peut-être pour l’OM.

Une qualification européenne serait un moindre mal, terminer en dehors du Top 5 serait un échec pour les Phocéens.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.