Manchester City : “un sérieux prétendant au titre de…”, Guardiola réclame déjà une distinction pour Foden !

En s'imposant sur la pelouse de Crystal Palace ce samedi après-midi (2-4), Manchester City a repris provisoirement la deuxième place de la Premier League à Arsenal. Les Citizens comptent le même nombre de points que Liverpool, qui compte un match en moins.

Le déplacement à Selhurst Park n'avait pourtant pas bien commencé. Après seulement trois minutes de jeu, sur la première offensive de Crystal Palace, Jean-Philippe Mateta est allé battre Stefan Ortega d'un tir croisé. Manchester City a rapidement réagi par l'intermédiaire de Kevin De Bruyne avant de prendre le large pour mener 4-1 à la 70ème minute de jeu.

Un match qui inquiétait Pep Guardiola, seulement trois jours avant le déplacement au Real Madrid pour le quart de finale aller de la Ligue des Champions. “On joue Aston Villa mercredi, puis Crystal Palace samedi, et après Madrid mardi. Le Real a neuf jours pour se préparer, neuf !“, déclarait-il il y a quelques jours. Plusieurs joueurs comme Ederson, Jérémy Doku, Bernardo Silva ou Phil Foden ont été laissés au repos.

“Un très sérieux prétendant”

Auteur d'un triplé face à Aston Villa en milieu de semaine, Foden réalise une saison exceptionnelle avec les Skyblues, lui qui a inscrit 14 buts et délivré 7 passes décisives en championnat. Au point que son coach estime qu'il mérite le trophée de meilleur joueur de la Premier League. “Je pense que Foden peut être un sérieux prétendant au titre de joueur de Premier League de la saison, a estimé le technicien espagnol. De très nombreux joueurs ont fait une très bonne saison. Mais je pense qu’il peut être un concurrent, c’est sûr ; pour les chiffres, la régularité, le niveau de son jeu.

L'international anglais devrait être aligné à Santiago Bernabeu ce mardi pour les retrouvailles avec le Real Madrid. La saison dernière, Manchester City avait pris le dessus sur l'actuel leader de la Liga.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.