ASSE : Dall’Oglio et la clé du succès face à Concarneau

Face à une belle équipe de Concarneau, l'AS Saint-Étienne n'a pas livré sa meilleure prestation, mais a récolté trois points primordiaux dans l'optique de la montée en Ligue 1 (1-0). Les Verts prennent provisoirement la deuxième place du championnat.

Cela fait désormais sept victoires en 8 matchs pour l'ASSE. Après s'être imposés sur la pelouse de Valenciennes le week-end dernier après la trêve internationale (0-2), les hommes d'Olivier Dall'Oglio ont remis le couvert à Geoffroy Guichard ce samedi après-midi face à Concarneau. Les joueurs du Forez ont pris les trois points grâce à un but de Mickaël Nadé à la 23ème minute de jeu, parfaitement servi par Irvin Cardona.

Malgré ce succès étriqué, Saint-Étienne poursuit sa série d'invincibilité et met la pression sur ses concurrents directs. Ce samedi soir, Angers (3ème) et Laval (4ème) s'affrontent. Après la rencontre, Olivier Dall'Oglio a reconnu que son équipe n'avait pas produit sa meilleure prestation, mais s'est tout de même satisfait de la victoire.

“On a eu ce petit supplément d'âme”

Je retiens déjà une victoire parce qu’on est dans une période où il faut engranger des points, on ne peut pas se permettre de faire autrement, a confié le technicien français. Effectivement, on a été en difficulté, mais je pense que le principal responsable est l’adversaire qui a très bien joué. On a été moins en jambes, moins vif, on a perdu beaucoup de duels, mais on a eu le grand mérite de marquer et de pouvoir tenir. Aujourd’hui on a pu faire ça et arracher la victoire, avec le public qui nous a aidés. Tout cet ensemble-là fait qu’on a ces trois points qui sont précieux. Il y a eu des crampes, je pense aussi que ce sont les premières chaleurs, on a vraiment souffert et je l’ai ressenti. Certains ont besoin de souffler, il va falloir que d’autres prennent le relai, mais il faudra un minimum de blessés. On a ce petit supplément d’âme qui fait la différence aujourd’hui.

Le week-end prochain, les Verts seront en déplacement à Ajaccio pour le compte de la 32ème journée.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.