Bayern Munich : “Je m’en fous”, un dirigeant pète un câble avant Arsenal

Le Bayern Munich, humilié face à Hedenheim (3-2) en Bundesliga ce samedi, va affronter Arsenal en Ligue des Champions dans la semaine. Un dirigeant, Max Eberl, est sorti de ses gonds avant le rendez-vous européen.

Les Bavarois vont-ils tout perdre cette saison ? A la traîne en championnat (2e) derrière le Bayer Leverkusen, le club munichois se trouve dans une forme très inquiétante avant d'affronter les Gunners en C1, à l'extérieur, cette semaine. Défait par le 10e du classement ce samedi, le Bayern Munich doit immédiatement changer d'entraîneur, selon la légende Lothar Matthaus.

Ce dernier affirme que Thomas Tuchel n'est plus en mesure de diriger l'équipe et veut du changement avant le match de Ligue des Champions.

Eberl ne veut “pas prendre une claque”

Max Eberl, le directeur sportif du club bavarois, a évacué la question dans des propos relayés sur X – ex-Twitter – par Fabrizio Romano : “Je m'en fous de la recherche d'un entraîneur”. Alors que plusieurs noms sont cités – Julian Nagelsmann, Roberto De Zerbi -, le dirigeant veut se concentrer sur les forces en présence : “Maintenant, tout tourne autour du match contre Arsenal. Nous allons affronter une équipe qui – avec tout le respect que je dois à Heidenheim – est d'une classe au-dessus d'elle. Nous devons retourner la situation pour ne pas prendre une claque”.

Manifestement agacé, le dirigeant ne souhaite néanmoins pas se séparer de Thomas Tuchel, qui va de toute façon partir à la fin de la saison, comme le club et le coach l'ont annoncé il y a peu.

“C'est beaucoup trop peu”

Max Eberl n'a pas épargné les joueurs dans sa sortie : “Après Dortmund (défaite 0-2, ndlr), nous avons dit aux joueurs qu'ils devaient tous prendre un moment pour se remettre en question. (…) Tout le monde est exigeant, tout le monde veut bien faire, mais en fait, sur le terrain, quand ça compte – ce n'est pas ce que l'on attend du Bayern Munich. (…) C'est beaucoup trop peu”.

Les Munichois vont devoir se ressasir avant d'affronter le leader provisoire de la Premier League, Arsenal, sous peine de subir une déculotée.

Maxime Brun
Rédacteur cinéphile et fan de l'OM, j'aime les numéros 10 et les jolies passes.