Mercato - Tuchel en contact avec une grosse écurie !

Malgré un très beau parcours en Ligue des Champions, il est acté que Thomas Tuchel va quitter le Bayern Munich à la fin de la saison. L'ancien entraîneur du Paris Saint-Germain disposerait déjà de pistes concrètes pour la saison 2024-2025, avec notamment un cador européen sur ses traces.

Malgré les difficultés en championnat et l'énorme retard accumulé sur le Bayer Leverkusen, qui a décroché le premier titre de son histoire, le Bayern Munich n'a pas explosé en vol. On peut même dire qu'il y a du mieux en Bavière ces dernières semaines, puisque les coéquipiers d'Harry Kane ont décroché leur ticket pour les demi-finales de la Ligue des Champions en éliminant Arsenal et ont signé deux succès de rang en Bundesliga.

Mais même un succès en Ligue des Champions ne changera pas la donne pour Thomas Tuchel, puisque le Bayern s'est déjà entendu avec son entraîneur pour une séparation à la fin de la saison. Le technicien allemand ne devrait pas rester au chômage bien longtemps puisque Bild annonce que l'ex-coach du PSG est sur les tablettes de Manchester United.

Des contacts entre Tuchel et les Red Devils

Le quotidien précise que les Red Devils aimeraient faire de Tuchel le successeur d'Erik Ten Hag. Au point que Jim Ratcliffe, le nouveau propriétaire de Manchester United soit entré directement en contact avec le coach de 50 ans. De son côté, le natif de Krumbach serait partant pour faire son retour en Premier League, après avoir entraîné Chelsea lors de la saison 2021-2022.

Le Bayern Munich prospecte également pour trouver son remplaçant en vue de la saison prochaine. “Nous travaillons sur les derniers détails et nous espérons pouvoir annoncer quelque chose bientôt“, a même déclaré le directeur sportif du club. Ces dernières heures, certaines rumeurs faisaient état d'un intérêt pour l'ancien coach de l'OGC Nice Lucien Favre, déjà passé par l'Allemagne il y a quelques années.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.