OL : la punchline de Sage avant Monaco

Présent devant les médias ce vendredi, Pierre Sage a délivré un message à ceux qui ont oublié un peu trop vite d'où revenait l'Olympique Lyonnais cette saison.
Lanterne rouge de Ligue 1 en fin d'année dernière, le club rhodanien peut maintenant rêver d'une place européenne dans ce sprint final. La réception de l'AS Monaco ce dimanche (19h00) au Groupama Stadium devrait permettre d'y voir plus clair.

“On s’est embourgeoisé”

Alors que le maintien de l'OL dans l'élite du football français est désormais officiel, l'entraîneur des Gones regrette le fait que certains médias ou supporters aient la mémoire courte. “On s’est embourgeoisé, très concrètement. On est un peu victime du bon parcours qu’on a eu. Les exigences et les attentes sont énormes. Les objectifs qu’on affiche sont aussi différents. Ce qu’il s’est passé, à passer de la dernière place à être maintenu à quatre journées de la fin, ce n’est pas neutre. Le club va sortir grandi. On a joué avec la peur de tout le monde, quand on joue avec la peur de tout le monde, on doit se rappeler d’apprécier les choses simples, notamment apprécier le maintien pour ce qu’il est”, a lâché Pierre Sage devant les médias.

“À un moment donné, on était en Ligue 2”

Actuel neuvième de Ligue 1, l’OL vise désormais la 7e place qui sera qualificative pour la Conference League en cas de défaite du club rhodanien contre le PSG en finale de la Coupe de France. “Ce qu’il s’est passé avec la confirmation de notre maintien en Ligue 1, on peut presque l’associer à une montée de Ligue 2, car à un moment donné, on était en Ligue 2. C’est passé inaperçu et c’est dans ce sens que je pense qu’on s'est embourgeoisé sur nos ambitions. Certes, on est l’OL. Mais il faut aussi se souvenir de ce qu'on a vécu”, a-t-il rappelé.

Romain Boselli
Journaliste radio depuis 2010 (Europe 1-RFM), j'ai toujours gardé par ailleurs ce plaisir de rédiger des articles sur le football et le sport en général. Rédacteur web sur Top mercato depuis une dizaine d'années, j'interviens également dans une école de journalisme pour former les professionnels de demain à Montpellier. Particularité : grand fan de l'équipe de France !