Dortmund-PSG : Ramos sur le banc, l’explication rationnelle de Luis Enrique

Luis Enrique a tenté d’expliquer pourquoi il avait laissé Gonçalo Ramos sur le banc de touche lors de Borussia Dortmund-PSG (1-0). Le technicien avait d’autres soucis que sa seule animation offensive.

Mercredi soir, nombre de supporters parisiens ont regretté que Gonçalo Ramos n’entre pas en jeu pour tenter de déséquilibrer la défense du Borussia. Mais jusqu’au bout, le Portugais est resté sur le banc. Une décision que Luis Enrique a assumée en conférence de presse.

« Nous, entraîneurs, prenons toujours nos décisions en fonction de ce que nous pensons être le meilleur pour l'équipe, a confié le technicien du PSG après la rencontre. Avant de parler des changements, il faut dire que c’était un match équilibré entre deux équipes qui jouent bien au football quand elles ont le ballon. »

« Nous avons essayé de nous protéger sur notre côté gauche »

Mais le coach parisien avait d’autres problèmes à régler que le seul rendement offensif : « Notre objectif était clairement de presser. (…) Nous avons essayé de nous protéger sur notre côté gauche, en permettant un deux contre un pour Barcola. Nous voulions avoir notre latéral ou un milieu capable d'aider à défendre sur les longs ballons », a-t-il poursuivi.

Daniel Riolo a depuis poussé un coup de gueule contre cette décision. Le consultant ne manque jamais une occasion de reprendre l’Espagnol, qu’il ne porte visiblement pas dans son cœur : « Le génie a décidé qu’il n’aurait pas une minute dans ce match. J’imagine que tout le monde a compris, puisqu’il n’y a que moi qui ne comprends rien et que tout le monde comprend tout quand le génie prend une décision », a-t-il lâché sur RMC Sport.

Cette saison, Gonçalo Ramos a marqué 14 buts en 36 matchs, toutes compétitions confondues. Le natif d’Olhao n’a en revanche pas encore trouvé la faille en Ligue des Champions, où il se contente le plus souvent de bribes de match.

Jordan B
Je rédige des articles sur le foot depuis 2003, sport que je suis assidûment depuis la fin des années 80. Plus largement, je travaille sur des projets de contenu SEO ou d’ouvrages dans le domaine de l’édition.