PSG-Dortmund : Al-Khelaïfi crie à l’injustice !

Suite à l'élimination face au Borussia Dortmund (0-1, 0-1) ce mardi en demi-finale retour de la Ligue des champions, le président du Paris Saint-Germain,  Nasser Al-Khelaïfi, a tenu une analyse pour le moins inattendue.

La Real Sociedad en 8es de finale, un FC Barcelone loin de ses années de gloire en quarts et un Borussia Dortmund invité surprise en demi-finale : avec un tel tirage, tous les observateurs s'attendaient à voir le PSG se hisser à nouveau en finale de la LdC après 2020. Peine perdue : sans donner l'impression d'avoir vraiment combattu, les hommes de Luis Enrique ont subi la loi du BvB et regarderont la finale à la TV. A l'issue de cette élimination, le boss parisien a toutefois refusé d'accabler l'équipe. Au contraire, le dirigeant a déploré un résultat immérité qui serait la conséquence du manque de réalisme parisien (6 montants touchés sur les deux matchs).

Ce n'est pas juste”

On est très déçu sur le résultat. On est triste bien sûr, on méritait mieux. On touche quatre fois les poteaux, la semaine dernière deux fois… Le ballon ne veut pas rentrer. C'est difficile, les joueurs et le coach ont tout donné“, a assuré le Qatari au micro de Canal+. “Félicitations à Dortmund, on méritait mieux. C'est très difficile. On a cru aller en finale, car en vérité, on a une meilleure équipe, mais Dortmund a gagné deux fois. On est déçu pour nous, pour les supporters car la finale aurait été magnifique à Londres. Je suis fier de mon équipe, la plus jeune en Europe. On est en demi-finale trois fois en cinq ans. Bien sûr, ce n'est pas notre objectif, c'était la finale et de gagner. C'est le foot, il faut accepter et parfois, ce n'est pas juste. On va accepter.

Il n'y avait pas vraiment de suspense à ce sujet mais ces mots confirment la volonté des dirigeants d'envisager la suite avec Luis Enrique toujours installé sur le banc la saison prochaine.

Romain Lantheaume
Au fond, je ne sais pas si ce que je préfère c’est le foot ou l’écriture. Une chose est sûre, je n’imagine pas l’un sans l’autre ! Mon cœur penche pour l’OGC Nice mais rien ne me fait autant vibrer que le foot africain.