Manchester United : “S’ils ne veulent plus de moi…”, la sortie cinglante de Ten Hag !

Ce samedi après-midi, Manchester United a battu son rival Manchester City à l'occasion de la finale de la FA Cup (2-1). Un titre qui embellit sans aucun doute la saison 2023-2024 des Red Devils, qui ont terminé à la 8ème place en Premier League.

Manchester United disputera finalement une Coupe d'Europe la saison prochaine. Après avoir échoué à terminer parmi les six premières places en championnat, les hommes d'Erik Ten Hag joueront l'Europa League grâce à son succès en FA Cup aux dépens de Manchester City ce samedi après-midi (2-1), grâce à des réalisations d'Alejandro Garnacho et Kobbie Mainoo. La réduction du score de Jérémy Doku pour les Citizens a été trop tardive.

À titre personnel, il s'agit sans doute d'une petite revanche pour Erik Ten Hag, cible des critiques depuis plusieurs mois. Après la rencontre, l'entraîneur néerlandais n'a pas hésité à s'adresser directement à sa direction au sujet des rumeurs de départ.

“S’ils ne veulent plus de moi, j’irai ailleurs et gagnerai des trophées”

Quand je suis arrivé, les choses étaient en désordre. Nous sommes maintenant meilleurs, mais pas là où nous voulons être. Le football, c’est gagner des trophées. Je veux jouer le meilleur football, je veux jouer un football dynamique, mais en fin de compte, il faut gagner des trophées. Je suis très fier des joueurs et du staff car ils ont fait un travail incroyable. Je vous le dis toute l’année : lorsque les joueurs sont en forme, nous pouvons jouer du bon football. C’est une très bonne performance face à la meilleure équipe du monde. J’ai eu peut-être trois ou quatre fois en deux ans l’équipe complète disponible. Deux trophées en deux saisons et trois finales… pas mal. S’ils ne veulent plus de moi, j’irai ailleurs et gagnerai des trophées. C’est ce que je fais.

Une provocation qui ne plaira sans doute pas à ses supérieurs, qui prospectent pour lui trouver un successeur.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.