Autriche-France : un coach de L1 dédouane Danso !

Après un très gros choc avec Kevin Danso lors du duel entre la France et l'Autriche lundi soir (1-0), Kylian Mbappé a été contraint de quitter ses partenaires, victime d'une fracture du nez. Le capitaine des Bleus demeure très incertain pour le deuxième match de la compétition face aux Pays-Bas.

Didier Deschamps et l'ensemble des supporters de l'équipe de France sont toujours dans l'attente du verdict final concernant la durée d'absence de Kylian Mbappé. Ce mardi, la tendance était à un forfait face aux Pays-Bas et un retour en cas de besoin face à la Pologne, lors du dernier match de poule. Si les Bleus l'emportent face aux Oranje et s'assurent quasiment la première place du groupe, on ne devrait revoir le Bondynois qu'en huitièmes de finale le 1er ou 2 juillet prochain.

Dans la foulée de la rencontre, Kevin Danso avait présenté ses excuses sur les réseaux sociaux. “Aux supporters français : Je suis désolé que Kylian Mbappé se soit blessé lors de notre duel. Je lui souhaite un bon rétablissement et j’espère qu’il pourra rapidement retrouver sa place sur le terrain“, avait-il écrit sur son compte X. Le défenseur autrichien a également reçu le soutien de son désormais ex-entraîneur, Franck Haise.

“Je ne l'ai jamais vu méchant”

Il n'y a rien, c'est malheureusement Mbappé qui, en faisant la tête, finit son visage dans le dos de Kevin, a estimé Franck Haise dans les colonnes de L'Equipe. Il n'y a pas de sujet. Évidemment, il est quand même très fort physiquement. Mais ce que je peux en dire, pour l'avoir eu trois ans, c'est qu'il n'est vraiment pas méchant et je ne l'ai jamais vu méchant.

On ne se dirige pas vers un forfait pour la totalité de la compétition, ce qui est évidemment un moindre mal. En revanche, Kylian Mbappé devra se faire opérer après l'Euro, comme l'a révélé Didier Deschamps.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.