Mercato - OM : un accord pour le départ d’un cadre !

Après avoir officialisé les départs de Vitinha (Genoa) et d'Iliman Ndiaye (Everton), l'Olympique de Marseille est en passe de se séparer d'un troisième joueur en ce début de mercato estival. Cette fois-ci, les dirigeants phocéens ont conclu un accord pour un cadre de l'effectif.

Ça bouge dans tous les sens en Provence. Après s'être concentrés sur la recherche d'un entraîneur lors des premières semaines qui ont suivi la fin de la saison, les dirigeants marseillais sont particulièrement actifs ces derniers jours avec déjà deux recrues enregistrées, auxquelles il faut ajouter plusieurs dossiers en bonne voie. En parallèle, Pablo Longoria et Mehdi Benatia multiplient les contacts pour trouver des points de chute à certains indésirables. Un accord existe notamment avec Trabzonspor pour Samuel Gigot, mais le joueur n'a pas encore donné son feu vert, et Jordan Veretout était également en partance vers le Qatar, mais a décidé de décliner la proposition.

En revanche, un accord total aurait été trouvé pour le départ de Pau Lopez, dont l'OM souhaite se séparer. Selon les informations de la Gazzetta dello Sport, le portier espagnol va s'engager avec Côme, promu en Serie A.

Un transfert d'environ 5 M€

Si l'on en croit les éléments recueillis par le quotidien italien, l'état-major marseillais a trouvé un terrain d'entente avec la formation transalpine autour d'un transfert de l'ordre des 5 M€. Il s'agit d'un prêt avec option d'achat, qui deviendra obligatoire si l'écurie parvient à se maintenir dans l'élite.

En trois ans, l'OM a donc perdu 7 M€ sur Pau Lopez, qui avait été recruté pour 12 M€ en provenance de l'AS Roma. Pour compenser son départ, les Ciel et Blanc auraient fait de Brice Samba leur priorité selon les informations dévoilées par L'Équipe. Le portier de l'équipe de France ne serait pas contre un retour dans son club formateur cet été.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.