FIFA, Infantino : « Ce n’est pas le football le plus important »