Ligue 1 : le patron de la DNCG est très inquiet

Jean-Marc Mickeler, président de la Direction nationale de contrôle et de gestion (DNCG), a évoqué les effets de la crise économique liée au coronavirus. Il pense que sa répercussion sera forte, lors des prochains mercatos.

LFP

“Le football français s’est considérablement appauvri et va continuer à s’appauvrir. Les fonds propres ont été consommés, le marché des transferts va connaître un ralentissement durable. Les plus-values de 20, 30 ou 40 M€ pour des joueurs qui ne sont pas de classe mondiale, ça n’existera plus”, a-t-il déclaré lors d’un entretien accordé à L’Équipe.

Un manque à gagner sur les transferts de 300 ME ?

Il n’est donc pas optimiste pour la suite : “Lors des saisons passées, les transferts ont généré entre 700 M€ et 1 milliard d’euros de plus-values. Quand vous avez, avec la crise sanitaire, une telle incertitude sur ce poste de revenus et que vous avez construit votre budget avec comme hypothèse centrale un montant supérieur à 800 M€, c’est très risqué… Je pensais irréaliste de positionner 800 M€ de plus-values sur les cessions et je l’avais dit. Le manque à gagner sur les transferts de cette saison s’élèvera probablement autour de 300 M€”, a-t-il ajouté.

De nombreux clubs de Ligue 1 pourraient se trouver en grandes difficultés, ces prochains mois. La LFP devra quant à elle limiter la casse en vendant les droits TV à un nouveau diffuseur.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)