OL : Garcia réagit aux sanctions après les débordements à Monaco

La Ligue de football professionnel a dévoilé mercredi les sanctions infligées après la bagarre survenue au coup de sifflet final du match entre l’AS Monaco et l’Olympique Lyonnais (2-3, 35e journée de Ligue 1), dimanche dernier à Louis-II.

Rudi Garcia, OL

Les défenseurs lyonnais Mattia De Sciglio et Marcelo ont écopé d’un match de suspension ferme, tandis que les Monégasques Willem Geubbels et Pietro Pellegri se sont vus infliger respectivement une suspension ferme de trois et deux rencontres. Interrogé sur le sujet par la presse, avant la venue samedi du FC Lorient (36e journée de Ligue 1), l’entraîneur des Gones Rudi Garcia a trouvé justes les différentes sentences données par la Commission de discipline de la LFP.

« On va dire qu’on nous a partiellement rendu justice. Les sanctions globales des uns et des autres montrent bien qu’on a été victimes de cette bousculade, qu’on n’a pas été acteurs du tout. Il n’en reste pas moins qu’on sera affaiblis samedi par les suspensions de Mattia et Marcelo. Je vous ai dit ce que j’avais dire sur cet événement-là, on ne va pas y passer la conférence de presse. Je n’ai pas d’autres commentaires à faire que celui-là : sur toutes les images et tous les angles, on voit bien que nos joueurs ne sont pas partie prenante de ce qui s’est passé. »