Equipe de France : Sagnol critique la suffisance des Bleus

L’ancien arrière droit des Bleus, Willy Sagnol, aujourd’hui sélectionneur de la Géorgie, n’a pas apprécié la prestation de l’Equipe de France face à la Hongrie (1-1), hier.

Antoine Griezmann, France Hongrie 2

Dans les colonnes de l’Equipe, Willy Sagnol (44 ans) a pointé du doigt la suffisance des individualités françaises : “Il y avait un état d’esprit général que j’ai vu dès le début du match. Les Bleus ont été trop suffisants. Il n’y a pas eu les efforts nécessaires, surtout quand on n’avait pas le ballon. Cette analyse est valable pour le secteur défensif mais aussi offensif. Je pense qu’on a abordé ce match avec trop de confiance. Les joueurs avaient peut-être un peu trop lu ou entendu la presse après l’Allemagne… La suffisance, c’est quand on pense uniquement que le talent peut faire la différence. Le foot moderne, ce n’est pas que ça. Il y a eu trop peu d’efforts à haute intensité. (…) Les Bleus ont aussi mal défendu parfois. Défendre en avançant, c’est facile. Défendre en courant vers son but demande beaucoup plus d’efforts. Dans ce registre, je n’en ai pas vu beaucoup. On a d’ailleurs défendu comme attaqué : sans engagement” a affirmé l’ancien joueur du Bayern Munich.

Avant de conclure : “Quand on joue les grosses équipes, on est plus dans une bataille tactique qui nous convient mieux. Là, la Hongrie ne s’est pas posée de questions. On a eu du mal à résoudre l’équation de l’agressivité. On s’est même un peu trop énervé par rapport à ça. J’ai l’impression que quand on se faisait marcher sur les pieds, c’était la fin du monde… Il faut qu’on apprenne encore à mieux gérer ces situations.”

Les Bleus, premiers de leur groupe, affrontent le 3e, le Portugal, mercredi soir.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)