Troyes, Rami : « Je n’ai pas eu la garantie du coach d’avoir du temps de jeu »

Adil Rami (35 ans) a donné de ses nouvelles, sur le site officiel de la Ligue 1. Il travaille fort afin de retrouver une condition physique en adéquation avec le niveau de la Ligue 1.

Adil Rami, Troyes ESTAC

« Ils m’ont concocté une vraie préparation, ça n’a rien à voir avec mes dernières expériences. Ils passent tout en revue. Ils essayent de pousser la machine au maximum au niveau de mon cardio, et on a encore un processus de travail. Ils font les choses progressivement pour que je sois à 100%, sans prendre le moindre risque. Je ne m’étais plus préparé de cette manière depuis plus de deux ans. Bien évidemment, les premiers matchs vont être difficiles. Rien ne remplace le terrain. Mais sans avoir joué avec Troyes, je me sens déjà beaucoup mieux que la saison dernière avec Boavista », a-t-il confié au site Ligue1.fr.

« C’est à moi de lui montrer au quotidien »

Il ne sait pas s’il obtiendra du temps de jeu, ces prochaines semaines : «Mon arrivée a été compliquée à gérer pour le coach parce qu’il ne savait pas où j’en étais physiquement. Sincèrement, je ne sais pas trop ce que je dois penser de sa volonté me concernant. Il a déjà un bon groupe. Quand le club m’a recruté, je n’ai pas eu la garantie du coach d’avoir du temps de jeu. On a beaucoup de respect l’un pour l’autre. Je me mets à sa place, quand on regarde ma carrière depuis la fin de mon aventure à Marseille, c’est logique d’avoir des doutes. » Et de conclure : « Ce défi me plaît. C’est à moi de lui montrer au quotidien qui je suis et comment je suis. Je pense qu’une fois qu’il m’aura compris, il va réussir à m’utiliser à bon escient. Je sais personnellement que je peux beaucoup apporter à cette équipe de Troyes. »

Mis à la porte par l’OM, Adil Rami a défendu les couleurs de Fenerbahçe (1 match) et de Boavista (22 matchs), ces dernières saisons. Il s’est engagé jusqu’en juin 2022.