PSG : Beye regrette le manque de fond de jeu

Habib Beye pense que le PSG n’a pour l’instant pas d’identité de jeu. Cela explique selon lui certains résultats décevants du début de saison.

Habib Beye, Red Star

« Déjà, il faudrait définir ce qu’est une identité de jeu. En fait, vous avez des entraineurs, quand vous regardez jouer leur équipe, vous savez directement de quel entraineur il s’agit. C’est le cas avec le City de Guardiola ou le Chelsea de Tuchel. On n’a pas ça à Paris, mais c’est lié à l’effectif et aux individualités de cet effectif. Ce qui peut être grave, c’est la répétition de ces attitudes qui font qu’ils laissent six ou sept joueurs défendre. Dans le temps, c’est qu’ils peuvent le payer », a estimé le consultant au micro de Canal+, vraisemblablement pas convaincu par le travail de Mauricio Pochettino.

Habib Beye, Red Star

« Quand ils sont collectivement ensemble… »

L’équipe parisienne s’en remet selon lui trop souvent sur les individualités : « Contre Lille, ils ne jouent pas pendant une heure, ils accélèrent pendant 30 minutes et ça suffit. Donc ils sont confortés dans ce qu’ils font. Et c’est pareil en Ligue des champions, par exemple face à Leipzig. C’est un danger. Quand ils sont collectivement ensemble, je pense que c’est une équipe qui est irrésistible. Quand ils ne le sont pas, l’équipe descend de niveau. Est-ce que des individualités comme Neymar, Messi, Di Maria, Mbappé peuvent à chaque fois les sortir de la difficulté, c’est toute la question qu’il faut se poser », a-t-il poursuivi.

Le PSG n’en garde pas moins 8 points d’avance sur son dauphin, Nice, au classement de Ligue 1. Il est également en tête de son groupe, en Ligue des Champions, avec 1 point d’avance sur Manchester City, qu’il a battu il y a quelques semaines.