EdF : Deschamps félicite Coman et n’exclut pas de l’installer dans le couloir droit

Même s’il n’a pas marqué samedi soir contre le Kazakhstan (8-0) dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2022, Kingsley Coman a réalisé un grand match dans son couloir droit.

Kingsley Coman, équipe de France

Même si cette prestation XXL est à relativiser en raison de la faiblesse de l’adversaire samedi soir au Parc des Princes, l’ailier du Bayern Munich a peut-être convaincu Didier Deschamps, qu’il pouvait être une solution durable dans un rôle de piston droit. “Je ne fais jamais one shot, c’est une option. C’est un rapport de force. Aujourd’hui, elle n’était, à mon sens, pas risquée du tout, du fait que j’imaginais qu’on allait avoir beaucoup plus le ballon, et qu’à partir de là, Kingsley, dans son couloir, se retrouverait dans la moitié adverse ou dans les trente derniers mètres. Et là, il a cette capacité, parce qu’il avait de très bonnes sensations, de percussion, qualité de centre. Est-ce que c’est possible de le répéter ? Oui, c’est possible. Face à d’autres adversaires, ça demande des aménagements. Si on a le ballon, ça ne pose pas de problèmes, puisqu’il sera toujours en phase offensive, même si aujourd’hui il a fait des efforts, lorsqu’il a fallu le faire, sur le plan défensif”, a confié le sélectionneur des Bleus en conférence de presse.

Kingsley Coman, équipe de France