PSG : des associations de supporters suspendues pour faire barrage à l’extrême droite

Le PSG a décidé de suspendre plusieurs associations de la tribune Boulogne, au Parc des Princes, par crainte d’une résurgence de l’extrême droite.

Parc des Princes, PSG

Selon RMC Sport, le club parisien a décidé de suspendre les associations le Block Parisii, les Paname Rebirth et la Résistance Parisienne. La première est suspendue de Parc des Princes, mais aussi de déplacement pendant un an. Pour les deux autres, les membres sont interdits d’accès à la tribune Boulogne, mais peuvent prendre place ailleurs dans l’enceinte. Pour procéder à ces suspensions, le PSG a eu recours à la loi Larrivé, laquelle permet aux clubs français « de refuser à des fins de sécurité la vente de billets à certains spectateurs qui ne sont pas des interdits de stade ».

Parc des Princes, PSG

Le site de la radio apporte quelques explications à cette décision : « Des anciens de la tribune Boulogne se seraient un peu trop immiscés dans les relations entre les différents groupes actuels d’ultras. Notamment en volant une bâche. Mais derrière tout cela, il y a vraiment une crainte de la résurgence de l’extrême droite au Parc puisque ces événements ont été marqués par des insultes racistes. » Le club parisien a donc sévi pour éviter que la situation ne s’envenime », a-t-il écrit.

Pour rappel, Robin Leproux, ancien président, a supprimé les abonnements annuels des tribunes Auteuil et Boulogne, en 2010. Le Qatar a finalement validé le retour des ultras, un peu plus tard. Le Parc des Princes devrait en tout cas afficher complet face à Nantes, ce samedi.