Rennes : Genesio pense qu’Antonetti a raison, « sur le fond »

Bruno Genesio s’est exprimé sur la lourde sanction prononcée par la commission de discipline à l’encontre de Frédéric Antonetti. Il admet que le Corse a fauté, mais estime aussi qu’il avait raison sur le fond. Et il ne pense pas que sa réaction était méchante.

Bruno Genesio, Rennes Stade Rennais

En conférence de presse, l’entraîneur rennais a réagi sur la longue suspension prononcée contre le coach messin. Il considère effectivement qu’il avait fauté, lors du match contre Lille : « Il l’a dit lui-même, il est suffisamment honnête pour avoir reconnu que sur le fond, il a raison, et je pense que sur le fond il a raison, et que sur la forme, il a tort. Après, il y a une sanction, mais il me semble qu’en France, il y a beaucoup trop de monde dans les couloirs avant, pendant et après les matches. Pour parler avec des gens qui travaillent en Angleterre, ce n’est pas du tout comme ça que ça se passe, et peut-être que ça limite les problèmes qui ont pu arriver pendant ce match. »

« Sur le fond, il a raison, sur la forme, il aurait dû faire autrement »

Il pense en revanche que le technicien corse est sanguin, mais pas méchant. Il considère qu’il avait raison sur le fonds : « Fred, c’est quelqu’un de sanguin, je ne pense pas que c’était méchant, donc ça peut arriver parce qu’on a beaucoup de pression, on est parfois énervés, aussi parce qu’il y a des faits de jeu qui peuvent nous énerver d’un côté ou de l’autre. Et il faut que tout le monde aussi se remette en question, ce n’est pas de taper toujours sur les mêmes personnes qui va permettre de régler les problèmes qu’il y a quasiment tous les week-ends sur pas mal de terrains. La sanction est-elle sévère ? Je ne suis pas spécialiste de la commission de discipline. On a un devoir d’exemplarité, il le sait, il l’a dit, mais on peut parfois être pris par les émotions, par ce qu’on peut considérer comme une injustice et sous l’énervement avoir un comportement déplacé. Mais j’ai beaucoup aimé sa réaction d’après-match, il a assumé et je partage ce qu’il a dit. Sur le fond, il a raison, sur la forme, il aurait dû faire autrement. »

Metz devra composer sans son entraîneur lors des 7 prochains matches. Il accueillera Nantes, dimanche, dans le cadre de la 26e journée de Ligue 1.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)