PSG : Al-Khelaïfi répond aux critiques de Tebas, sur le nouveau FPF

Nasser Al-Khelaïfi a répondu aux accusations de Javier Tebas, au sujet du nouveau Fair-play financier mis en place par l’UEFA. Le président du PSG se défend d’avoir eu une influence sur sa réglementation.

Mauricio Pochettino, Nasser Al-Khelaifi, Leonardo, PSG

Au micro de la BBC, le patron du PSG et de l’ECA a réagi aux propos tenus par le président de la Liga. L’Espagnol avait estimé que le nouveau FPF pouvait permettre « un financement artificiel des clubs États ». Le Qatari a donc rétorqué : « Ce processus a commencé bien avant que je ne devienne président de l’ECA. Ensuite, l’ECA est une affaire de leadership collectif – notre ExCo, nos vice-présidents, notre conseil exécutif – de nombreux organes de décision, tous transparents, tous impliquant des clubs de toutes tailles. Pensez-vous, même si je suis président de l’ECA, qu’un club peut faire quelque chose que les 246 autres clubs et toutes les autres parties prenantes ne veulent pas ? C’est de la folie, mais les gens aiment à penser que j’ai un plan d’ensemble, que cela correspond à un scénario établi. En tant que président de club, si vous me disiez qu’il y avait un plafond salarial, je serais le premier à signer », a-t-il lâché.

Le nouveau Fair-play financier (dont le nom devrait changer) prévoit que les clubs ne puissent dépasser 70 % de leurs revenus, en termes de salaires, transferts et commissions. Une mesure qui devrait réduire le niveau d’endettement de certains d’entre eux.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)