Juventus : un an de suspension requis contre Andrea Agnelli

Le procès des « plus-values » a démarré, ce mardi, en Italie. Le procureur a requis un an de suspension contre Andrea Agnelli, le président de la Juventus. Pavel Nedved, Aurelio de Laurentiis et 58 autres dirigeants pourraient être sanctionnés.

Le procès lié aux enquêtes concernant les « plus-values » des clubs de Serie A a démarré, en Italie. Le procureur a fait connaître son réquisitoire : 61 dirigeants du football italien sont concernés. Parmi eux, Andrea Agnelli (président de la Juve), contre lequel est requis une suspension de 12 mois, Aurelio de Laurentiis (président de Naples), qui risque 11 mois et 5 jours de suspension, Fabio Paratici (ex-directeur général de la Juventus), qui pourrait être sanctionné de 16 mois et 10 jours, ou encore Pavel Nedved (vice-président de la Juventus), qui est sous la menace d’une suspension de 8 mois. Autant dire que les protagonistes du football italien pourraient changer, ces prochaines semaines.

Pour rappel, l’affaire concerne des fraudes comptables qui auraient permis aux dirigeants de masquer certains déséquilibres dans leurs bilans.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)