Ligue 1 : quasi-faillite, avenir prometteur…Labrune se lâche

Alors que le rapport de la DNCG publié jeudi a confirmé les énormes pertes financières des clubs de Ligue 1 sur la saison 2020-2021, le président de la Ligue de football professionnel Vincent Labrune reste très confiant pour l'avenir. 

Lors d'une interview accordée au quotidien d'information économique Les Échos, le dirigeant de la LFP assure que le football français “est sauvé” malgré un contexte économique très particulier. “Le football français a perdu 1,8 milliard en deux ans. Le système était en quasi-faillite. Sans l'aide de l'État, et l'implication des clubs, nous allions droit dans le mur (…) L‘arrêt complet des compétitions qui a provoqué un manque à gagner de 250 millions d'euros et la défaillance de notre diffuseur Mediapro, qui nous a fait perdre 600 millions. Depuis des décennies, le football français doit faire face à des contraintes très fortes qui nous pénalisent face aux autres grandes ligues européennes. Nous avons un marché audiovisuel domestique qui est beaucoup moins porteur que celui de nos concurrents… Par ailleurs, nous souffrons enfin d'une fiscalité particulièrement lourde”, a souligné Labrune avant de faire passer un message d'espoir pour le futur.

D'après lui, la création d'une société commerciale avec le fonds d'investissement CVC, censé apporter 1,5 milliard d'euros, aura des bénéfices importants pour la Ligue 1. “Cet argent, c'est tout sauf un chèque en blanc pour récompenser les mauvais élèves. La DNCG veillera à ce que les salaires ne représentent pas plus de 70 % du budget des clubs désormais. Il n'y a pas de raison que le football des clubs tricolores ne soit pas au niveau de notre équipe nationale qui est championne du monde”, a-t-il confié.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)