Mercato - OL : Paqueta sur le départ, Dembélé prêt à rester ?

Newcastle serait emballé à l’idée de reconstituer le duo Bruno Guimaraes-Lucas Paqueta, en Premier League. Le club anglais pourrait miser 58 millions d’euros pour recruter le joueur de l’OL. A contrario, Moussa Dembélé pourrait rester lyonnais, cet été.

Cet hiver, les Magpies avaient misé 42 millions d’euros pour s’attacher les services de Bruno Guimarães. Bien leur en a pris, puisque le natif de Rio de Janeiro a réalisé une belle deuxième partie de saison, inscrivant 5 buts en 17 apparitions en Premier League. Confortée dans son choix, la formation anglaise pourrait récidiver avec son ex-partenaire Lucas Paqueta. Les deux joueurs sont amis, ce qui ne gâche rien à l’idée de les réunir.

Vers une belle plus-value avec Paqueta ?

Comme les autres Lyonnais, Lucas Paqueta a souffert de ne parvenir à se montrer régulier, depuis l’été dernier. L’international brésilien a marqué 11 buts et donné 7 passes décisives en 44 matchs, toutes compétitions confondues. Il a notamment connu un début d’année difficile, peut-être dû aux départs conjugués de Juninho et Bruno Guimarães. Newcastle serait disposé à mettre 58 millions d’euros pour convaincre les décideurs rhodaniens de le lâcher. Une offre qui leur permettrait de faire une belle plus-value, alors que le joueur avait été recruté pour 20 millions d’euros, en septembre 2020.

Dembélé pas chaud pour partir

L’OL n’est pas parvenu à accrocher l’Europe. Et en termes de budget, il devrait être difficile de financer le recrutement. D’autres départs pourraient avoir lieu. Moussa Dembélé compte de nombreux prétendants, en particulier en Angleterre et en Espagne. Toutefois, son contrat prendra fin dans un an et l’attaquant paraît plutôt enclin à rester. Tanguy Ndombele est lui reparti à Tottenham sans que Lyon ne lève son option d’achat.

Le mercato lyonnais dépend en outre d’un dossier absolument pas lié au sport. Jean-Michel Aulas travaille actuellement pour trouver des remplaçants à Pathé et IDG Groupe, qui représentent l’équivalent de 40 % du capital et ont annoncé vouloir se retirer. Le dirigeant aurait reçu quatre propositions d'investisseurs, qu’il étudierait minutieusement : JMA, qui ne possède qu’un peu moins de 30 % du capital, souhaite en effet rester actionnaire principal.

 

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)