OL : Aulas fixe une date butoir pour les discussions avec les investisseurs

Jean-Michel Aulas a confirmé les discussions qui se tiennent concernant l’arrivée d’investisseurs à l’OL. Le président lyonnais a rappelé qu’aucun accord n’avait été conclu et indiqué qu’il ne disposait pas des moyens pour acheter les parts lui-même. La date butoir des négociations a été fixée au 23 juin.

En conférence de presse, Jean-Michel Aulas a apporté des précisions sur les négociations entamées avec des fonds américains en vue du rachat d’une partie du capital de l’OL : “On a fait un communiqué par rapport aux infos jetées en pâture sur la place publique. On essaye de changer d'actionnaire. C'est une procédure très surveillée, a-t-il expliqué aux journalistes présents. Oui il y a des discussions, mais non il n'y a rien de conclu. Les informations trop précises, quand inexactes, peuvent contribuer à ce que les choses ne se fassent pas. Il y a un processus en cours, mais de certitudes par rapport aux discussions menées. Il y a eu du succès dans le nombre d'intéressés, mais rien de conclu. Je vais rester à la tête en tant que président-directeur général du groupe, la durée sera à affiner, mais c'est pour une période moyenne très longue. Je veux continuer. On a une charnière sportive avec Anthony, Maxence, Alexandre. On m'a appris que la colonne vertébrale est importante et là elle est ambitieuse. Le Groupama Stadium aussi se remplit avec des artistes pendant la trêve.”

« J'ai l'intention de conclure le sujet le 23 juin »

Le patron rhodanien a rappelé qu’il n’était pas suffisamment riche pour racheter ces parts : “Je n'ai pas les moyens directement d'acheter les parts en vente. Mais depuis des années j'ai des partenaires à côté de moi à Lyon. On peut diriger sans être majoritaire, il faut avoir la confiance des actionnaires comme c'est le cas depuis 35 ans. Il y aura des actionnaires, Américains ou autres. Il faut être hyper discret, mais on aura les moyens de notre ambition et je resterai au club”, a-t-il poursuivi. Les négociations seront en tout cas très vite pliées : “Il y a plusieurs investisseurs, le communiqué est clair. Si la presse le dit que c'est Forster Gillet c'est que quelqu'un a parlé. Mais dire qu'il est devant, ce n'est pas le cas. On est dans le money time. J'ai l'intention de conclure le sujet le 23 juin”, a-t-il conclu.

En attendant de disposer de moyens supplémentaires, l’OL a commencé fort son recrutement avec la signature d’Alexandre Lacazette. Les supporters lyonnais pourraient assister à un mercato ambitieux, ces prochaines semaines.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)