Nice : les Aiglons entament leur révolution

Sur la Promenade des Anglais, ce fût une journée riche en émotions. Les retrouvailles, surtout celles tant espérées, ont ce don de requinquer, de permettre d'envisager le futur avec optimisme. Avec Lucien Favre, officialisé pour son second passage sur le banc niçois, les Aiglons peuvent enfin tourner la page d'une fin de saison pénible.

Le retour de Favre

Présent en conférence de presse ce matin lors de sa présentation, le successeur de Christophe Galtier a donné son ressenti sur son retour du côté de l'Allianz Riviera  “Je ne sais pas mais c'est un avantage de connaître différentes personnes, avec qui la relation est bonne. J'ai travaillé naturellement avec Jean-Pierre, c'est très important de connaître ces personnes.” Lucien Favre ne s'est pas non plus caché au moment d'évoquer les objectifs que devaient viser le Gym, sous la coupe de son propriétaire Ineos. “Il y a un énorme projet Ineos et l'objectif, car on va parler d'objectif, c'est que Nice doit faire en sorte de progresser et de faire des belles choses pendant la période de transferts, afin de finir régulièrement dans les trois premiers. À moyen terme, d'ici deux ans, on doit régulièrement finir dans les trois premiers, et même plus. Je le prends pour moi, c'est pas grave ! C'est la vérité, c'est l'objectif, mais il faut un peu de temps, ça c'est clair.”

 

Fournier va s'en aller

Un peu plus tard dans la journée, le président de l'OGC Nice s'est laissé aller à quelques confidences au micro de RMC. Jean-Pierre Rivère a confirmé que le directeur du football Julien Fournier quitterait le club après le mercato estival.

“Julien va nous accompagner pendant le mercato, bien évidemment. Ce sont des choses qui sont claires. J'ai beaucoup de respect pour Julien et si le club est là aujourd'hui, c'en est un artisan majeur”, a d'abord averti le dirigeant niçois. S'il affirme qu'il n'y a pas de tensions au sein du Gym, Rivère avoue cependant certains désaccords stratégiques par le passé. “On a pu avoir des divergences de vue sur la stratégie durant les trois dernières années mais rien n’enlèvera l’amitié que j’ai pour Julien ni le parcours que l’on a fait ensemble. Son avenir, il verra ce qu'il en fait.”

 

Le choix de maintenir le futur ex-directeur du football dans l'organigramme de Nice peut paraître surprenant. Au président des Aiglons de s'en justifier : “Il ne sera pas tout seul sur le recrutement, on travaillera de façon collégiale. Julien évidemment fera partie de ce collège. On a élargi les choses dans un process que l’on est en train de mettre en place avec Ineos, a encore expliqué le président de l'OGC Nice. Il a pu y avoir de tensions autour de Julien Fournier mais les tensions s’apaisent et aujourd’hui il n'y a plus de tensions. Julien n’a pas de tensions particulières avec qui que ce soit.”

 

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)