Platini tacle l’UEFA après le chaos au Stade de France

Michel Platini, acquitté il y a quelques jours en Suisse des charges pesant contre lui dans une affaire d'escroquerie, de gestion déloyale, d'abus de confiance et de faux dans les titres, a accordé une interview à LCI.

Michel Platini

Dans celle-ci, l'ancien meneur de jeu des Bleus a tancé l'UEFA après la finale de la Ligue des Champions au Stade de France, entre le Real Madrid et Liverpool, émaillé d'incidents graves aux abords de l'enceinte : “Oui, les incidents m'ont blessé parce qu'on a un savoir-faire en France qui est important. Là, je pense qu'il y a eu une défaillance de l'UEFA, qui a fait une grosse erreur. L'organisateur, c'est l'UEFA. La police n'est là que pour régler les problèmes.”

Michel Platini en a également profité pour annoncer qu'il ne briguerait pas une place dans une instance du football dans les années à venir : “J'ai envie de vivre tranquille car cela fait 50 ans que je suis dans la médiatisation. (…) J'ai décidé de ne pas me présenter à la FIFA, ni l'UEFA, ni la Fédération Française de Football, ni à la FIFPro. C'est une décision que j'ai prise il y a longtemps, mais je voulais le dire la tête haute, pas sous le coup d'une inculpation. (…) Je ne prends pas ma retraite, mais je ne reviendrai pas dans ces institutions qui m'ont dérangé. S'il y a quelque chose de positif pour les joueurs ou le monde du football, alors j'irai.”

Avant ses ennuis judiciaires, Michel Platini allait briguer, avec une bonne chance de l'emporter, la place de président de la FIFA, occupée par Gianni Infantino.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)