Mercato - Santamaria, Ugochukwu, Bourigeaud… Des nouveaux départs à Rennes ?

Le mercato rennais pourrait encore s’agiter, ces prochains jours. Plusieurs éléments seraient suivis en vue de possibles transferts. Le Milan AC penserait par exemple à Baptiste Santamaria, tandis que Benjamin Bourigeaud se cherche une porte de sortie.

Benjamin Bourigeaud Nayef Aguerd Martin Terrier Rennes

Selon les renseignements obtenus par L’Équipe, le Milan AC a coché le nom de Baptiste Santamaria, pour renforcer le milieu de terrain de l’équipe de Stefano Pioli. Le joueur aurait été supervisé de nombreuses fois et Paolo Maldini apprécierait son profil, mais la formation lombarde dispose de finances limitées pour opérer son recrutement. Elles ne devraient pas être en mesure d’aligner le montant attendu par les Bretons pour son transfert. Au grand dam du milieu de terrain, qui se verrait bien rejoindre l’Italie pour y franchir un palier et participer à la prochaine édition de la Ligue des Champions.

Bourigeaud souhaite partir ?

D’après La Stampa, les Rossoneri pensent aussi à Lesley Ugochukwu, qui évolue également dans les rangs rennais. Le quotidien italien précise que les dirigeants italiens sont là prêts à miser 20 millions d’euros pour recruter le joueur. Une information à prendre avec des pincettes. Le club lombard est en effet bloqué depuis que des plaintes ont été déposées, il y a quelques mois. Elliott est suspecté d’avoir manœuvré illégalement pour rester maître du navire, lors de la vente du club. Et les recruteurs doivent composer avec les moyens du bord.

Le dossier Benjamin Bourigeaud est un autre parmi ceux que les Rouge et noir doivent surveiller. D’après L’Équipe, le joueur souhaitait partir, cet été, mais n’a pas reçu les offres qu’il attendait. Le quotidien pense que le flou lié à sa situation a tenu un rôle dans la prestation qu’il a réalisé face à Lorient, le weekend dernier. Le natif de Calais joue pour l’instant la montre concernant sa possible prolongation. Le Stade Rennais lui aurait proposé un contrat portant jusqu’en 2025, soit deux ans de plus que son engagement actuel.