Mercato - Nice : l’Inter Milan prêt à mettre le paquet sur Todibo ?

L’Inter Milan aurait inscrit le nom de Jean-Clair Todibo sur sa short-list, dans l’optique du remplacement de Milan Skriniar, qui serait convoité par le PSG et Chelsea. L’OGC Nice aurait fixé le tarif de son joueur entre 20 et 25 millions d’euros.

Jean-Clair Todibo, OGCN-MHSC

Selon les renseignements relayés par Foot Mercato, l’Inter Milan suit de près les performances de Jean-Clair Todibo, à Nice. La formation italienne verrait en lui un possible successeur à Milan Skriniar. Le Slovène garde des chances d’être transféré, bien que ses courtisans aient pour l’instant jugé son tarif trop élevé. La situation financière des Nerazzurri pourrait toutefois les contraindre d’accepter une proposition, ces prochaines semaines. Le propriétaire pourrait notamment intervenir pour valider certaines des propositions transmises pour le joueur. Manuel Akanji (Dortmund), Merih Demiral (Atalanta) et Nikola Milenkovic (Fiorentina) seraient également pistés par les Italiens.

Le prix de Todibo fixé à 20-25 millions d'euros

Du côté des Aiglons, les dirigeants n’excluraient pas le départ de leur défenseur, à condition de recevoir une offre en adéquation avec leurs attentes. Les dirigeants auraient fixé son tarif entre 20 et 25 millions d’euros, alors que son contrat porte jusqu’en 2026. Âgé de 22 ans, le joueur avait été recruté définitivement au Barça pour 8,5 millions d’euros, en juillet 2021. Le natif de Cayenne a défendu les couleurs niçoises à 58 reprises et est considéré comme l’un des piliers de l’équipe de Lucien Favre.

Dans le sens des arrivées, les Niçois lorgneraient Cesare Casadei, qui évolue justement à l’Inter Milan. Les discussions seraient avancées pour sa venue. Le club azuréen souhaiterait obtenir un prêt avec option d’achat de 15 millions d’euros, tandis que les Nerazzurri voudraient intégrer une clause de rachat dans la transaction. Ces dernières heures, les noms de Moise Kean (Juventus), qui aurait été proposé, et Kerem Akturkoglu (Galatasaray) ont aussi été cités. Le mercato niçois n’a a priori pas livré toutes ses officialisations. Loin de là !