Mercato - OM : Kevin Strootman dévoile d’incroyables messages injurieux et menacants

La vie de footballeur réserve parfois de très mauvaises surprises. Comme de nombreux joueurs, Kevin Strootman a ainsi été la cible de très violentes injures et menaces sur sa messagerie Instagram.

Pour Kevin Strootman, les dernières heures ont sans doute été plus que difficiles à supporter. Le milieu de terrain néerlandais a en effet publié sur son compte Instagram les captures d'écrans du type de messages qu'il reçoit sans doute au quotidien. Certains fans de l'Olympique de Marseille n'hésitent pas à insulter copieusement le joueur de 32 ans à en croire ces extraits de conversations.

Kevin Strootman n'est d'ailleurs pas la seule cible de ses détracteurs. La famille, la femme et les enfants de l'international hollandais en prennent aussi pour leur grade. Les auteurs de ces messages ne se limitent d'ailleurs pas à de simples insultes mais profèrent également de graves menaces à l'égard des proches de l'ancien milieu de terrain de l'AS Roma.

La femme et les enfants de Kevin Strootman injuriés et menacés par des fans de l'OM

Un internaute promet ainsi qu'il viendra s'en prendre à Kevin Strootman jusque dans “son salon”. Un autre, bien évidemment sous couvert d'anonymat, espère que les enfants du joueur de l'OM “vont être malade et mourir” et que sa femme “va crever”. Ces comportements concernent heureusement une minorité de supporters des Ciels et Blancs. De nombreux Twittos n'ont d'ailleurs pas attendu pour dénoncer ces agissements déplorables et ont apporté leur soutien au natif de Ridderkerk (Pays-Bas).

Pour rappel, le cyberharcèlement est en France un délit. Les personnes rédigeant ces messages insultants risquent jusqu'à 2 ans de prisons et encourent des amendes pouvant atteindre les 30 000 euros. Concernant les menaces de mort, le Code Pénal prévoit des peines de prison allant jusqu'à cinq ans et des amendes très importantes. Selon la FIFA, plus d'un joueur de football professionnel sur deux a déjà reçu des menaces ou des insultes via les réseaux sociaux.