OM : ce que le vestiaire a pensé des débuts d’Alexis Sanchez

Débarqué libre sur la Canebière à la suite de son départ de l'Inter Milan, Alexis Sanchez a participé dimanche à son premier match avec l'Olympique de Marseille. L'attaquant chilien a disputé l'intégralité de la seconde période sur le terrain du Stade Brestois (1-1, 2e journée de Ligue 1).

Alexis Sanchez, OM Marseille Olympique de Marseille

Ses premiers pas ont été scrutés de près. Dimanche soir, à l'occasion du déplacement de l'Olympique de Marseille à Brest (1-1) comptant pour la 2e journée de Ligue 1, Alexis Sanchez a joué ses premières minutes avec le club des Bouches-du-Rhône. Remplaçant au coup d'envoi, l'attaquant chilien a pris la place de Cengiz Ünder dès le début de la seconde période. Pour quel bilan ? Face aux journalistes après le match, l'entraîneur croate Igor Tudor a voulu retenir le positif de la performance de l'ancien joueur de l'Inter Milan, recruté libre après la résiliation de son contrat chez les Nerazzurri. “Sanchez et Payet ont fait une bonne entrée, ils ont essayé de faire de leur mieux, mais cela n'a pas suffit.”

Guendouzi : “Il lui faut un peu plus de repères”

Pour les médias, la première apparition du natif de Tocopilla ne restera pas dans les mémoires. Selon le journal L'Equipe, l'ex-sociétaire de Manchester United a “été plutôt discret.” Même son de cloche pour le quotidien régional La Provence, qui affirme que l'homme de 33 ans a eu du mal à être trouvé.” Sans surprise, ses nouveaux coéquipiers se montrent plus diplomates. “Il va beaucoup nous aider, on connaît son expérience. C’est un joueur de classe. On lui souhaite de s’intégrer au plus vite et de marquer beaucoup de buts. C’est son premier match avec nous. Il lui faut un peu plus de repères”, a prévenu en zone mixte le milieu de terrain français Mattéo Guendouzi. Titularisé dans les buts, le gardien espagnol Ruben Blanco est allé dans ce sens : “Il vient à peine d'arriver, il s'adapte. C'est un immense joueur qui va nous apporter beaucoup de choses.” Alexis Sanchez n'a logiquement pas encore atteint sa plénitude.