Mercato - Nice ne le lâche pas, Cavani sort du silence

Libre au terme de son contrat à Manchester United, Edinson Cavani est l’un des grands animateurs de cette fin de mercato.

Edinson Cavani, Manchester United

Longtemps annoncé proche de Villarreal, l’attaquant de 35 ans avait envoyé son agent discuter avec Nice cette semaine, mais L’Equipe a révélé samedi que c’est finalement le FC Valence qui tiendrait désormais la corde. El Matador a pris la parole ce dimanche pour faire le point sur ces différentes rumeurs.

«Pour le moment, je ne sais pas où je vais jouer cette année. C'est le football, je me sens très bien, j'ai besoin d'aller là où ils veulent vraiment et de me faire confiance», a confié l’Uruguayen au micro d’El Chiringuito alors qu’il arrivait à l’aéroport de Madrid, en Espagne, le pays qui semble avoir sa préférence. Pour autant, Nice est loin d’avoir abandonné.

Ce dimanche, RMC Sport explique en effet que les Aiglons sont prêts à lui offrir le dernier gros contrat que le Sud-Américain aurait réclamé. Sans indemnité de transfert à débourser, le club azuréen, possédé par le riche Jim Ratcliffe, pourrait donc proposer un salaire élevé à l’ancien Napolitain pour le convaincre. Reste que le buteur réclamerait un bail de deux ans, ce qui ferait hésiter les Niçois pour l’instant, au vu de l’âge de Cavani et de ses performances en baisse. Le natif de Salto devrait faire son choix dans les prochains jours…

Des plans B compromis

En cas d’échec dans ce dossier, d’autres noms ont circulé au Gym : Bamba Dieng, qui s’accroche à l’Olympique de Marseille, Islam Slimani (Sporting Portugal), qui se rapproche de Brest, ainsi que Ben Brereton Díaz (Blackburn Rovers), évalué à plus de 10 millions d’euros. Déterminé à renforcer son secteur offensif, le 5e du dernier exercice de Ligue 1 est en revanche bien placé pour accueillir l’ailier Nicolas Pépé, en échec à Arsenal, sous la forme d’un prêt.