Officiel PSG : l’UEFA annonce une sanction pour le fair-play financier

L'UEFA a publié vendredi un communiqué visant à prononcer des sanctions contre plusieurs clubs européens, au sujet du fair-play financier. Trois formations de Ligue 1, dont le Paris Saint-Germain, ont écopé d'une amende.

UEFA

Quelques heures après la clôture du mercato estival, l'UEFA a dévoilé ses décisions concernant le fair-play financier. Pour non-respect des règles, plusieurs clubs de premier plan ayant disputé une compétition européenne lors de la saison 2021-2022 sont ciblés. Parmi eux, trois clubs de Ligue 1. “La Chambre de première instance de l’ICFC a établi que l’AC Milan (ITA), l’AS Monaco (FRA), l’AS Rome (ITA), le Beşiktaş JK (TUR), le FC Internazionale Milano (ITA), la Juventus (ITA), l’Olympique de Marseille (FRA) et le Paris Saint-Germain (FRA) n’ont pas respecté l’exigence relative à l’équilibre financier.” L'instance européenne fait savoir que “ces huit clubs se sont engagés à verser un total de EUR 172 millions sous la forme de contributions financières.”

Une amende à deux chiffres pour le PSG

Dans le détail, c'est le Paris Saint-Germain qui écope de l'amende la plus conséquente. Le club de la capitale doit payer 65 millions d'euros, dont 55 millions d'euros avec sursis, soit un chèque de 10 millions d'euros à verser. De leur côté, l'AS Monaco et l'Olympique de Marseille ne devront débourser “que” 300 000 euros. S'il ne s'agit que d'un rappel à l'ordre, l'UEFA fait planer une menace aux clubs concernés : “Dans le cadre des accords de règlement sur trois ans, les clubs s’engagent à respecter la règle relative aux recettes du football d’ici à la saison 2025/26. Ils s’engagent à atteindre des objectifs annuels intermédiaires et à appliquer des mesures financières et sportives conditionnelles si ces objectifs n’étaient pas atteints.”

L'organisation présidée par Aleksander Ceferin poursuit : “Si les accords de règlement sur quatre ans, quant à eux, prévoient une saison supplémentaire pour permettre aux clubs concernés de se conformer à la règle relative aux recettes du football, ils comprennent néanmoins des restrictions sportives inconditionnelles portant sur l’inscription de nouveaux joueurs applicables dès la saison 2022/23. L’AS Rome et le FC Internazionale Milano ont opté pour un accord de règlement sur quatre ans tandis que tous les autres clubs ont opté pour un accord sur trois ans.”