L’Inter est K.O, le clasico fait psschit et Rennes vascille

Après les Tops du week-end, place aux Flops retenus par l’équipe de Top Mercato. Au programme la déchéance de l’Inter Milan, le clasico décevant entre le Real et le Barça sans oublier la nouvelle claque pour le Stade Rennais.

Leonardo
Les flops de Top Mercato

1er : L’Inter Milan avale le bouillon

Les joueurs de l’Inter Milan n’ont plus que leurs yeux pour pleurer. Alors qu’ils étaient toujours en course pour le titre de champion d’Italie, les coéquipiers de Samuel Eto’o ont sombré sur la pelouse de Parme… qui se bat pour assurer son maintien en Serie A. Résultat des courses, les Nerazzurri ont désormais huit points de retard sur le grand rival, le Milan AC, qui a pour sa part fait le métier contre la Sampdoria Gênes (3-0) à San Siro. L’entraîneur du club lombard, Leonardo, a aujourd’hui très peu de chances de rester sur le banc de l’Inter la saison prochaine. Le président Massimo Moratti cherche déjà activement son successeur.

2ème : Real-Barça, un clasico décevant

Lors du match aller, le FC Barcelone avait donné une véritable leçon de football au Real Madrid (5-0). Mais au stade Santiago Bernabeu, les Blaugrana n’ont pas réussi à faire marcher le rouleau compresseur. Du coup, le spectacle a été assez moyen dans l’ensemble à la vue des joueurs qui composent ces deux équipes royales. Les stars Lionel Messi et Cristiano Ronaldo ont marqué sur penalty et tout le monde peut regretter ce résultat nul (1-1). Mercredi prochain, ces écuries auront l’occasion de faire beaucoup mieux en finale de la Coupe du Roi avant de se retrouver dans le dernier carré de la Ligue des champions quelques jours plus tard.

3ème : La douche bretonne pour Rennes

Rien ne va plus au Stade Rennais qui a chuté à domicile contre le FC Lorient (1-2). Pourtant tout avait bien commencé pour les Rouge et Noir qui avaient trouvé l’ouverture grâce à Stéphane Dalmat. Mais en seconde période, les Merlus ont réussi à revenir au score grâce à Kévin Gameiro puis à prendre l’avantage via Francis Coquelin. Depuis le 5 mars dernier (succès 0-1 contre le Montpellier-Hérault), les hommes de Frédéric Antonetti n’ont pas réussi à gagner une seule rencontre en Ligue 1 (3 défaites, 2 matches nuls). Une réaction est impérative pour le club breton qui ne peut pas se permettre de lâcher du lest dans la course à la qualification en Ligue des champions.

Tops

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement