Un renard italien pour contenter Didier Deschamps !

Avec pour objectif de progresser encore en Ligue des champions tout en reconquérant le titre de champion de France cédé aux Lillois le 29 mai dernier, Didier Deschamps souhaite plus que jamais un attaquant de calibre international.

Alberto Gilardino

C’est sans doute la plus grosse déception de DD depuis son arrivée à l’été 2009 dans la cité phocéenne : avoir laissé filer Mamadou Niang au Fenerbahce SK lors du dernier mercato estival pour 9 millions d’euros. Plutôt légers offensivement depuis notamment avec les irrégularités d’André-Pierre Gignac et les limites flagrantes de Brandaõ, actuellement au Brésil, c’est sans doute à ce poste que l’OM a perdu sa place sur le trône de la Ligue 1. Conscient de cela, l’entraîneur champion du monde 1998 ne baisse pas les bras pour doter son collectif d’un goleador digne de transmettre son vécu à la fois en empilant les buts et en conseillant ses coéquipiers à l’entraînement.

Alors que l’appel du pied de David Trezeguet à l’Olympique de Marseille il y a quelques jours était ô combien significatif, Didier Deschamps a fermé la porte à son ancien coéquipier lors des épopées victorieuses (1998 et 2000), préférant un joueur représentant un minimum l’avenir, c’est-à-dire un élément en mesure de jouer pendant plusieurs saisons sous les couleurs marseillaises. Selon La Gazzetta dello Sport, son choix s’est porté sur un nom déjà associé à la Canebière l’été dernier, à savoir Alberto Gilardino, attaquant de la Fiorentina. Nul doute qu’il s’agirait d’une belle plus-value pour le groupe phocéen, et d’un beau challenge pour le fidèle de la Serie A.

Un serial-buteur à la relance ?

En trois saisons sous les couleurs de la Viola, l’international transalpin (47 sélections) a claqué 56 buts en 126 rencontres toutes compétitions confondues, ce qui constitue un ratio plutôt intéressant. En fin de contrat en juin 2012, l’attaquant de 29 ans correspond tout à fait au profil de tueur devant le but voulu par Didier Deschamps et pourrait bien se laisser tenter par des retrouvailles avec la Ligue des champions que la Fiorentina, en plein déclin sportif, n’est pas prête de rejouer à court terme. A l’heure actuelle, une offre de 8 millions d’euros a été faxée par les dirigeants olympiens à leurs homologues toscans. Reste à connaître les exigences de ces dernier sur ce dossier.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)