Pjanic quitte la capitale des Gaules pour Rome ! (officiel)

Alors que Rémi Garde comptait sur son immense talent pour construire le renouveau de l’Olympique Lyonnais, Miralem Pjanic a cédé aux sirènes de l’étranger dans les dernières heures du mercato, signant un contrat de quatre ou cinq ans avec l’AS Rome.

Miralem Pjanic

Les Lyonnais n’auront finalement pas réussi à conserver leur pépite bosnienne. Alors que Yoann Gourcuff semble aujourd’hui à des années-lumières d’un joueur capable de prendre en main le jeu de l’OL, le départ de Miralem Pjanic à quelques heures de la clôture officielle du marché des transferts n’a rien d’une bonne opération sportive pour les dirigeants rhodaniens. Il faut donc en conclure que seul l’aspect financier a compté dans cette transaction qui devrait rapporter 11 millions d’euros cash dans les caisses lyonnaises. Autant dire qu’avec des finances dans le rouge, Jean-Michel Aulas aurait eu peine à refuser une telle proposition de dernière minute pour le joueur, recruté 8,5 millions d’euros il y a trois ans et sous contrat jusqu’en juin 2013.

C’est donc de l’autre côté des Alpes, dans la légendaire Rome, que le joueur d’avenir va aller offrir aux amoureux du ballon rond l’étendue de son talent. A 21 ans, le milieu offensif formé au FC Metz a déjà l’envergure d’un grand. La découverte très tôt de la Ligue des champions et de ses exigences lui ont permis de grandir plus vite que la moyenne. Technique, discipliné et extrêmement doué pour son âge, le joueur régulièrement convoqué avec la Bosnie (25 sélections) – dont il vient de quitter le rassemblement pour finaliser son transfert – possède déjà quelques coups d’éclat à son actif. Nul doute en effet que les Lyonnais se souviennent de son but égalisateur si précieux à Santiago Bernabeu lors des huitièmes de finale de la campagne européenne 2009-2010, stoppée aux portes de la finale par le Bayern Munich.

De l’argent aussitôt réinvesti ?

S’il devra se passer de la Coupe d’Europe pour sa première expérience à l’étranger (l’AS Rome a été éliminée lors des barrages de la Ligue Europa, ndlr), Miralem Pjanic espèrera surtout s’offrir un premier trophée, alors que son palmarès demeure tristement vide après trois ans dans le Rhône. De son côté, Jean-Michel Aulas, qui regrette a priori toujours le départ de Jérémy Toulalan pour Malaga au début du mercato, pourrait se servir de la somme reçue pour son ex-joueur afin de remplacer l’international tricolore. En effet, Lyon n’a toujours pas renoncé à Delvin Ndinga, malgré l’inflexibilité des dirigeants auxerrois, et pourrait donc revenir avec une offre revue à la hausse pour une dernière offensive.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)