Gomis n’est plus un débutant désormais

Dans quelques jours, le sélectionneur de l’équipe de France Laurent Blanc annoncera la liste des joueurs retenus pour affronter l’Albanie (7 octobre) et la Bosnie (11 octobre) dans le cadre des éliminatoires de l’Euro 2012. Bafetimbi Gomis qui est en grande forme avec l’Olympique Lyonnais pourrait être retenu.

Bafetimbi Gomis

Laurent Blanc n’a plus d’excuses. Préférant s’appuyer sur un groupe qui vivait bien ensemble, quitte à ce qu’ils jouent moins en club – on pense bien évidemment à Guillaume Hoarau, blessé depuis -, le Cévenol ne peut nier l’évidence. Outre Karim Benzema qui flambe actuellement au Real Madrid, l’autre attaquant en forme du moment dans l’Hexagone, c’est Bafétimbi Gomis. Positionné seul en pointe à l’Olympique Lyonnais depuis la blessure de Lisandro Lopez contre Montpellier en septembre dernier, l’ancien Stéphanois est au four et au moulin dans le 4-2-3-1 instigué par Rémi Garde. Ce qui ne l’empêche pas de marquer des buts décisifs, comme ce fut le cas par exemple contre Dijon, ou Marseille et, plus récemment en Ligue des champions face au Dinamo Zagreb, mardi soir.

Dans un style qui n’est pas le sien à l’accoutumée, l’international tricolore (5 sélections, deux buts) s’est fendu d’une merveille de lob pour donner l’avantage à des Gones qui n’en demandaient pas tant. Person non grata la saison passée, Gomis est à présent le chouchou du public de Gerland. Homme en forme avec son compère Michel Bastos, l’avant-centre de 26 ans est devenu un élément essentiel pour Rémi Garde qui n’hésite pas à militer en sa faveur pour sa réintégration dans le groupe des Bleus : “Le but de Bafé est la marque d’un joueur en confiance. Il tente des choses qu’il n’avait pas l’habitude de tenter. C’est le fruit du travail fourni à l’entraînement. C’est intéressant. Il mérite très certainement d’être retenu en équipe de France, sans juger de la sélection de Laurent Blanc.”

Présélectionné quasiment pour chacun des rassemblements de l’équipe de France, Gomis n’a pourtant pas eu la chance de re-porter le maillot frappé du coq depuis le 14 octobre 2009, face à l’Autriche (3-1). Avec un Karim Benzema douteux et un Guillaume Hoarau sur le flanc, le “Président” pourrait se laisser tenter par Gomis, le préférant à Olivier Giroud, également en forme mais trop tendre pour les deux prochains matches importantissimes qui se profilent face à l’Albanie et la Bosnie les 7 et 11 octobre prochain. “Bafé” a donc une belle carte à jouer dans un groupe ou les places en attaque deviennent de plus en plus chères…

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)