Deschamps, record en vue

L’Olympique de Marseille affrontera ce dimanche, à 17 heures au Stade Vélodrome, le Stade Brestois dans le cadre de la 9e journée de Ligue 1. Un match qui aura une saveur particulière pour Didier Deschamps, puisque ce dernier disputera son 85e match consécutif sur le banc de touche.

Didier Deschamps

Didier Deschamps, c’est peut-être la seule certitude depuis trois saisons du côté de l’Olympique de Marseille. Arrivé pour succéder à Eric Gerets à l’été 2009 avec un passé des plus glorieux sous les couleurs olympiennes – tout le monde se souvient de Deschamps soulevant la Ligue des champions en 93 -, le champion du monde 1998 avait une terrible pression sur les épaules après le magnifique travail effectué par le “Lion de Rekem”. Mais quand Gerets n’est pas parvenu à remporter le moindre titre, Deschamps les collectionne avec cinq trophées supplémentaires dans la vitrine olympienne. Un titre de champion – le premier depuis 1992 -, une Coupe de la Ligue et un Trophée des champions en 2009, puis rebelote en 2010, hormis le titre conquis par le Losc.

Des résultats convaincants qui ont permis à Didier Deschamps de s’inscrire dans la durée à l’OM, en témoigne sa récente prolongation de contrat jusqu’en juin 2014. Et “DD”, qui avait déjà marqué l’histoire du club en tant que joueur, le fera également dimanche en tant qu’entraîneur à l’occasion de la réception du Stade Brestois puisque le basque disputera son 85e match consécutif sur le banc de touche marseillais, dépassant ainsi Rolland Courbis, qui avait tenu 84 matches de 1997 à 1999 avec une finale de Coupe de l’UEFA et une seconde place lors de la saison 1998/1999.

Même si les résultats actuels – une seule victoire en huit matches – tendent à fragiliser la position de Deschamps, un licenciement pour faute grave demeure toutefois quasiment impossible, sauf cataclysme. En effet, le départ de Deschamps coûterait la bagatelle de 12 millions d’euros à l’OM, en guise de compensations financières. Une somme que Vincent Labrune n’a pu mettre sur un attaquant cet été et qu’il ne pourra pas mettre également en cas de rupture du contrat de Didier Deschamps. Avec cette certitude de pouvoir faire le travail sereinement, le Basque peut maintenant s’attaquer au record absolu vieux d’un demi-siècle et détenu par Henri Roessler qui entraîna l’OM durant 136 matches d’affilée de 1949 à 1956. Un record d’un autre temps pour une autre époque, en somme.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)