Garder ou pas Carvalho, un choix cornélien pour le Real

Lors du mois d’août 2010, les dirigeants du Real Madrid n’avaient pas hésité à débourser environ 8 millions d’euros afin de recruter le défenseur central Ricardo Carvalho avec à la clef un contrat jusqu’en juin 2012. Aujourd’hui, les avis divergent au sujet de l’avenir de l’ancien joueur de Chelsea.

Ricardo Carvalho

Un âge charnière. Le 18 mai 2012, Ricardo Carvalho fêtera son trente-quatrième anniversaire. Les décideurs du Real Madrid se demandent s’ils doivent, ou non, proposer un nouvel engagement à l’international portugais. Le président Florentino Perez et l’entraîneur José Mourinho devraient, d’après le quotidien Marca, se rencontrer afin d’évoquer ce cas particulier. L’objectif sera clairement de dire si malgré son âge relativement avancé -pour un footballeur professionnel-, le défenseur central peut encore faire une saison de plus. Ricardo Carvalho est un professionnel exemplaire et personne dans la capitale espagnole ne remet en cause son hygiène alimentaire ou sa manière de s’entraîner avec sérieux au centre de Valdebebas. Cette saison, il a fait huit apparitions toutes compétitions confondues même si récemment un mal de dos tenace l’a contraint à rester souvent au repos.

Si finalement il ne rempilait pas chez les Merengue durant les mois à venir, le natif d’Amarante pourrait prendre la direction d’un club turc ou russe. La perspective de rejoindre Fenerbahçe ou encore l’Anzhi Makhachkala pourrait le séduire avec à la clef un dernier gros contrat de deux ou trois ans. Une chose est sûre, peu de joueurs qui sont passés au Real Madrid peuvent se targuer d’avoir signé un nouveau contrat après avoir largement dépassé le cap de la trentaine d’années. Seules des figures emblématiques du club (Fernando Hierro, Raul, Guti, Roberto Carlos…) ont eu cet honneur et ce n’est pas avec une saison de plus à son compteur à Santiago Bernabeu que Ricardo Carvalho pourra jouir de ce statut.

Son temps de jeu est un facteur décisif

S’il arrive à enchaîner les bonnes performances au travers de nombreux matches (au moins 20-25 au total), nul doute que l’entraîneur José Mourinho qui le tient en haute estime, après leur collaboration fructueuse à Porto et à Chelsea, fera le maximum pour le garder avec lui. Dans le cas contraire, l’avis du “Special One” aura bien moins d’importance aux yeux des gestionnaires madrilènes qui veulent assainir leurs comptes, en diminuant la masse salariale globale par exemple, alors que le fair-play financier instauré par l’UEFA pointe le bout de son nez. Ricardo Carvalho sait ce qu’il doit faire pour ne pas quitter la Casa Blanca l’été prochain !

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)