Montpellier seul en tête

Montpellier s'est emparé du fauteuil de leader du championnat de France ce samedi en gagnant sur le terrain du FC Sochaux-Montbéliard (3-1), grâce à un triplé d'Olivier Giroud. Pour reprendre son bien, le PSG devra l'emporter d'au moins deux buts d'écart à Marseille ce dimanche. Aucun match ne s'est achevé sur un score de parité.

Le championnat de France a un nouveau leader. Ce samedi, Montpellier a doublé provisoirement le Paris Saint-Germain en tête du classement, grâce à sa victoire sur la pelouse de Sochaux (3-1). Pourtant relativement large, ce bon résultat a mis du temps à se dessiner pour les Montpellierains , et est l'oeuvre d'un seul homme, Olivier Giroud, auteur d'un triplé. L'ancien Tourangeau a ouvert le score en deuxième mi-temps (50e), puis offert la victoire aux siens à l'arrachée en marquant deux buts coup sur coup (87e, 89e), tandis que Camara avait remis les deux formations à égalité à la 84e minute. En même temps qu'il offrait la 1ère place au MHSC, Giroud s'est échappé en tête du classement des buteurs, comptant dorénavant onze réalisations, soit trois de plus que Gameiro. Pour récupérer son bien, le Paris Saint-Germain devra non seulement obligatoirement s'imposer à Marseille ce dimanche (21 heures), lors du choc de cette 15e journée de L1, mais devra le faire avec deux buts d'écart, la différence avec Montpellier se faisant au goal-average. Autant dire que ce ne sera pas une mince affaire.

Dans chacune des rencontres de ce samedi, on ne pourra en tout cas pas se plaindre de ne pas avoir vu de buts. Après les quatre de Sochaux ‘ Montpellier, il y en a eu au moins deux sur chaque pelouse. Les Bordelais se sont éloignés du bas de tableau en l'emportant à la maison contre Caen (2-0), grâce à des buts de Gouffran (59e) et Modeste (79e). Même score pour Toulouse face à Valenciennes avec des buts signés Machado (25e) et Devaux (63e). Dijon s'est donné de l'air en allant battre Nancy sur son terrain, grâce à des réalisations de Bauthéac sur penalty (18e) et Sankharé (83e) alors que Bakar avait égalisé à la 26e minute. En haut du classement, Rennes a failli tomber dans le piège d'Evian TG, qui a longtemps mené 2-1 en Bretagne grâce aux buts de Barbosa (19e) et Wass (32e), répondant à l'ouverture du score de Féret (dixième). Mais les joueurs de Frédéric Antonetti s'en sont sortis en fin de rencontre grâce à Hadji (77e) et de nouveau Féret (87e sp). Juste en dessous des Rennais, Saint-Etienne n'a pas flanché contre Ajaccio (3-1). Gradel (septième) et Sinama-Pongolle (33e) ont rapidement mis les Stéphanois sur les bons rails, avant que Diawara ne réduise le score pour les Corses (60e) et que Nicolita (84e), ne redonne finalement plus d'ampleur au score en faveur de l'AS Saint-Etienne.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement