Le PSG est encore trop petit pour Pastore !

De nouvelles déclarations qui devraient faire (re)naître le malaise au Paris Saint-Germain… Dans une interview accordée à la radio transalpine Radio Radio, Javier Pastore a remis une couche sur la qualité actuelle de son club et a insinué qu’il partirait si un “grand club” le demandait.

Javier Pastore

“El Flaco” en remet une couche. Après l’imbroglio autour de ses déclarations dans le magazine So Foot dans lequel il remettait en cause la façon de jouer de ses partenaires et le niveau de la Ligue 1, Javier Pastore s’est de nouveau exprimé à ce sujet. Et ses propos vis-à-vis du Paris Saint-Germain sont toujours aussi piquants. “Je m’entraîne avec une grande conviction pour réaliser mon rêve de jouer dans une grande équipe. Si je veux qu’un jour un club plus grand que le PSG m’appelle, cela dépend de moi“, a-t-il ainsi déclaré à la radio italienne, affirmant implicitement que le club de la capitale n’était pas assez “grand” pour lui, en dépit des 80 millions investis cet été dans le marché des transferts.

Si la forme est une nouvelle fois malheureuse et inappropriée, l’Argentin n’a pas tort dans le fond même si le club est en pleine phase de développement. Toutefois, Paris a montré ses limites pas plus tard que mercredi dernier en Europa League avec une élimination qui fait tâche. L’ancien joueur de Palerme s’en est d’ailleurs ému, la C3 faisant apparemment partie de ses objectifs prioritaires : “On a été éliminés parce qu’on a perdu un match très important avant Bilbao (à Salzbourg, 0-2 , ndlr). La qualification se jouait là-bas. Mais on a joué avec une équipe de rechange (sic), des joueurs qui ne sont pas titulaires, et on a perdu.

Pastore taille les remplaçants

Des propos qui devraient faire plaisir aux “joueurs de rechange” sur le terrain, comme Mathieu Bodmer, Mevlut Erding ou encore Jean-Christophe Bahebeck pour ne citer que les principaux chauffeurs de banc de la capitale. Guère accommodé à la rigueur de la Ligue 1 mais aussi à son ambiance particulière, Javier Pastore a le mal du pays, et surtout de l’Italie, sa terre d’adoption : “ Le football italien me manque, et surtout Palerme. Ici en France, les gens sont plus froids qu’en Italie et qu’à Palerme.

Interrogé également sur les remous que provoquent le possible départ d’Antoine Kombouaré, Javier Pastore a encore la dent dure sur la mentalité française, même si celui-ci semble être dans le vrai : “En France, quand ils disent que l’entraîneur va changer, il se passe un bordel. Moi, du Mister (Kombouaré, ndlr), je ne peux rien dire. Il m’a toujours bien traité.” Des propos qui, cette fois-ci, pourront être difficilement démentis, les bandes existantes. On souhaite dès lors bien du plaisir au service communication du PSG pour désamorcer une petite bombe dont il se serait bien passé juste avant les fêtes. Ou les joies pour Paris de découvrir les problèmes d’un “grand club”…

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)