Quand Mourinho se lâche sur l’arbitre !

Cela deviendrait une – très mauvaise – habitude. Une nouvelle fois, le Clasico entre le Real Madrid et le FC Barcelone a eu le droit à son lot de polémiques. Dernière en date, l’entraîneur madrilène José Mourinho aurait attendu l’arbitre de la rencontre, Fernando Teixeira Vitienes, pour le gratifier de noms d’oiseau…

José Mourinho

José Mourinho ne sait décidément pas tenir sa langue dans sa poche… Deux jours après l’élimination du Real Madrid en quarts de finale de la Coupe du Roi (1-2 ; 2-2) au Nou Camp face au FC Barcelone lors d’un match retour où l’arbitre Fernando Teixeira Vitienes n’a pas été exempt de tout reproche, le quotidien pro catalan El Mundo Deportivo a révélé les propos plus que douteux de l’entraîneur portugais à l’encontre de l’homme en noir. Une photo circule même sur Internet où le “Mou”, posé contre une voiture, les mains dans les poches (Voir l’article chez nos confrères espagnols), est en train d’attendre patiemment le retour de Teixeira Vtienes.

Et le reste n’est pas spécialement joli à entendre ou lire… “Hey, l’artiste, t’emmerdes ceux qui travaillent (…) Tu nous a bien b… (…) Tu ne respectes pas les professionnels sérieux. Allez, va fumer une clope et va te foutre de nous sale crapule !” Si la source, pro Barça, peut être mise en doute, le porte-parole du technicien portugais Eladio Paramés a confirmé les dires de son client et a remis de l’huile sur le feu via son compte Twitter : “On le dit depuis longtemps : si le Barça joue mieux que son adversaire, il gagne. Si l’adversaire joue mieux que le Barça, l’arbitre le fait gagner.” Si l’on peut légitimement comprendre la rancoeur et l’énervement de José Mourinho, un penalty ayant été oublié et le but de Sergio Ramos pouvant être accordé, de tels propos à l’encontre du corps arbitral ne doit pas avoir lieu, même s’ils ont été proférés en dehors du terrain.

Reste à savoir la Fédération espagnole de football (LFP) peut prendre des sanctions contre le “Special One” qui a une nouvelle dépasser les limites. La défaite ne peut-être uniquement incombée à l’arbitre quand bien même celui-ci a commis des erreurs. Il n’était pas à la place de Gonzalo Higuain sur le terrain lorsque celui-ci vendangeait des actions qui auraient pu/dû donner un avantage certain à la Maison Blanche en première période notamment. Espérons juste que José Mourinho présentera ses excuses dans les jours à venir, de tels propos n’étant pas digne de son standing et de celui d’un entraîneur du Real Madrid.