Le président du FC Santos rembarre Porto pour Ganso !

Alors que le crack du football brésilien Neymar ne devrait pas bouger du FC Santos d’ici 2014, fin de son contrat mais aussi année de la Coupe du monde au Brésil, rien n’est moins sûr concernant son coéquipier Paulo Henrique, dit Ganso.

Paulo Henrique Ganso

Ganso ne devrait pas découvrir le Vieux Continent cet hiver. Bijou du football auriverde et grand artisan au même titre que Neymar du succès en Copa Libertadores, le longiligne milieu de terrain est courtisé par les plus grands clubs européens. Ce dernier a en effet fait l’objet d’une offre du FC Porto, mais elle a été jugée risible par le président pauliste Luis Alvaro Ribeiro: « Soit il y avait une faute de frappe, soit il manquait un zéro au chiffre de leur offre. »

En effet, le FC Porto aurait proposé un peu plus de 5 millions d’euros plus 50% sur les droits d’image du joueur quand Santos en réclame au minimum 35 millions d’euros, somme que le PSG ou le Milan AC étaient prêts à débourser l’été dernier mais Ganso, l’oie en portugais, avait préféré poursuivre l’aventure au Brésil.

Le Roi Pelé s’est également mêlé au débat en conseillant Ganso de rester au pays dans les colonnes de Globo Esporte: « Je pense que si l’offre était vraiment de 8 millions d’euros c’est sous estimé la valeur de Ganso car en prenant en compte les montants qui ont accompagné certains joueurs lors de ce mercato, c’est un peu faible pour lui. Le conseil que je pourrais donner à Ganso est de rester à Santos et de faire comme Neymar. »

Pisté par le Real Madrid, l’AC Milan ou encore le Paris Saint-Germain, Ganso est sous contrat avec le club auriverde jusqu’en juin 2015 et possède un clause libératoire de près de 50 millions d’euros. Logique dès lors que le président ait failli s’étouffer à la lecture de l’offre du tenant en titre de la Ligue Europa…